A la découverte de l’Asie en moto

L’Asie en moto de légende

Voyager, oui, mais en partant à l’aventure.
Je vous parlais déjà de mon rêve de partir en utilisant un mode de transport différent, plus original, moins traditionnel que ce à quoi je suis habituée. Partir, mais partir à l’aventure en quelque sorte.
Aujourd’hui, je franchis une étape de plus, et je vous propose de voyager à moto en Asie, en chevauchant une Royal Enfield !
voyage-moto-srilanka-gal2-1134x400
Je n’y connais rien en motos, mais cette marque résonne en moi pour mille raisons, et plus précisément une.
Un ami très cher qui a disparu et qui les portait haut dans son coeur.
Il me les avait fait découvrir lors de ma mise en scène d’un de ses modèles chez Merci, puis ensuite la mise en vente d’un exemple customisé par Manish Arora chez les 3 Suisses.
Royal3suisses
Alors m’imaginer partir à la découverte d’une de ces destinations inconnues d’Asie sur une moto de cette marque anglaise mythique, c’est en quelque sorte faire le voyage avec lui.

Première destination

Quelle serait-elle ? L’Inde, et plus précisément le Rajasthan.
Parce que tous les souvenirs que j’en ai sont associés à des deux roues qui dépassaient notre voiture, chevauchés par bien plus qu’un seul cavalier !
Ce serait donc en quelques sortes franchir le pas, et devenir un peu comme les indiens, découvrir la région en utilisant un mode de transport similaire au leur.
Parce que, même si la Royal Enfield a d’abord été fabriquée au Royaume Uni, la production de la moto reprend vie en 1956 à Madras, dans l’état du Tamil Nadu, au Sud de l’Inde. Aujourd’hui, elle est devenue emblématique en Inde alors quoi de plus logique de parcourir le pays en la chevauchant !

 La destination suivante

Les grandes plaines de Mongolie. Parce que partir pour partir, autant vivre le dépaysement total !
Et là, la promesse est au rendez-vous : grandes plaines, chevaux sauvages, et nuits en yourtes.
De ce genre de voyage que l’on oublie jamais et qui laisse des images plein la tête

Last but not least

Et pour finir ce voyage imaginaire, c’est vers ce pays où le bonheur est un indicateur officiel du pays que je me dirigerai : le Bhoutan.
Là, il s’agirait de trouver une certaine sérénité, celle qui manque souvent à ma vie de citadine. Est ce que la réponse est là bas ? La seule façon de le savoir et de se rendre sur place et de tenter de comprendre ce peuple qui place le bonheur individuel au dessus de tout.
 Alors, prêts pour le voyage ? Passeport en poche, les yeux rivés sur le globe, vous iriez où pour votre prochaine destination rêvée ?
article sponsorisé
Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager

partenariat, Voyage

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>