Madame Rêve, le restaurant – fail en trois temps

Mea culpa : j’ai cédé à la tentation de la nouveauté, et je l’ai payé cher. Au propre et au figuré ! Bilan de notre dîner chez Madame Rêve.

Madame rêve le restaurant – 1er temps : la réservation

Ça avait si mal commencé ! J’aurais du m’en douter et abandonner immédiatement ! Mais je n’avais pas réussi à réserver ailleurs, j’étais tentée par la découverte, je portais la responsabilité de réserver pour notre dîner avec des amis. Bref, je n’avais pas le droit d’échouer.  Alors quand j’ai vu que tous les créneaux horaires étaient disponibles pour dîner ce samedi soir, je me suis réjouie. J’attire votre attention sur le fait que tous les créneaux étaient disponibles  : 20:00, 20:30, 21:00, etc

J’ai donc validé la réservation et là, premier choc ! Pour réserver, il faut laisser une carte bleue. Pourquoi ? Parce que si on annule moins de 24 heures avant l’heure H, une somme forfaitaire est débitée, pour chaque convive ! (60€ par personne il me semble mais je ne peux plus vérifier) ! J’aurais du comprendre, j’aurais du laisser tomber, mais non, j’ai persévéré ! Comment un établissement qui se positionne haut de gamme peut-il traiter ainsi ses clients ?

Je sais, beaucoup de restaurateurs sont confrontés au problème du « no-show ». Des clients mal éduqués qui réservent et ne se présentent pas, je sais que cela existe. Et c’est pour ça que les systèmes de réservation comme TheFork sont faits, avec rappels les jours précédents, et annulation facile en un clic. Et si cela ne suffit pas, pour les établissement haut de gamme qui ont largement assez de personnel pour passer un coup de fil de confirmation, c’est simple aussi, et respectueux du client ! Tout simplement.

Temps 2 – le repas

L’accueil est assez souriant, même si nous ne comprenons pas l’insistance à vouloir prendre nos manteaux à tout prix. Pourquoi répéter la « proposition » jusqu’à ce qu’elle ressemble à s’y tromper à une injonction ? Puis vient le temps de la commande et de la dégustation. Le grand âge m’a sans doute rendue intolérante à la musique poussée à de tels extrêmes qu’on ne s’entend plus parler, pas plus d’ailleurs que le serveur qui peine à comprendre ce que nous lui disons. La carte est d’une telle banalité qu’on pourrait en sourire. Si j et vous dis poulpe grillé, pouvez-vous faite le compte du nombre d’adresses où ce plat est proposé dans les restaurants parisiens ? Là, le choc réside dans le rapport « prix/taille de l’assiette «  ! Si je résume, et pour une note positive dans ce déluge de critiques, c’était plutôt bon. Et aucun risque d’excès vu la taille des portions. Quant aux desserts, était-ce Hermé, Michalak ou Grolet ? Je ne saurais dire ! Aucune surprise en vue là non plus. disons plutôt des « valeurs sûres ».

Temps 3 – le départ en fanfare

Comme dit précédemment, les réservations se font exclusivement en ligne. Les seules informations sont donc les créneaux horaires disponibles. Dans le cas présents, toutes les demi-heures dès 19:30. Imaginez donc notre surprise quand le serveur arrive à 22h00, soit deux heures après notre arrivée, et, d’un ton tout à fait souriant, nous « rappelle » qu’il va falloir libérer la table pour le service suivant ! Le choc, troisième édition ! Il me rassure pourtant en affirmant que j’aurai le temps de finir mon thé ! Mais 20 minutes plus tard, il revient et se fait plus insistant. Nous avons donc quitté les lieux, comme des voleurs. Sauf que dans ce cas, avant de partir, les voleurs doivent s’acquitter d’une note plus que salée!

En résumé, j’ai compris la leçon. Les lieux branchés et les adresses trendy que tout le monde s’arrache sous prétexte de nouveauté, c’est fini !

Pour l’adresse, et les informations pratiques, je vous laisse vous rendre sur leur site ….

Vous aimerez aussi...

2 Comments

  1. 1
    • 2

      cette histoire d’empreinte de CB, je n’avais vu ça que pour des reservations de plus de 6 personnes, par crainte du « no show », quand les gens ne viennent pas et ne préviennent pas. Mais pour un etablissement comme madame rêve, qui a une liste d’attente longue comme le bras, franchement, je ne trouve aucune justification

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>