la supplique d’une automobiliste parisienne de bonne volonté

Etes vous, comme moi, une charmante automobiliste parisienne?

Comme moi, vous arrive-t-il de vous garer, juste pour un instant sur une place de livraison, parce que notre temps est si précieux, et c’est si tentant …

Ou encore, parce que votre carte de stationnement n’a plus de crédit et vous n’avez pas où en acheter à proximité, vous garez vous parfois sur une place de stationnement autorisé,pour un court instant toujours,  mais sans payer?

Alors si c’est le cas, vous aurez sans aucun doute envie d’adresser cette supplique aux ASP qui veillent sur notre ville !

Mais tout d’abord laissez moi vous expliquer comment procèdent les ASP …. parce qu’il faut le savoir, l’ ASP a une mission, des objectifs chiffrés, et aucune pitié pour les atteindre … !

Tenez par exemple, l’ASP affectionne tout particulièrement de rédiger le PV qu’elle apposera avec délicatesse sur votre pare brise, soit exactement 2 minutes après l’heure limite de vote ticket de stationnement si vous en avez pris un – ce qui est quand même louable, flûte, elle pourrait apprécier le geste – soit deux minutes après vous avoir vue vous garer et s’être assurée que vous êtes partie sans payer.

Bien que n’ayant jamais vraiment assisté à la scène (quand je constate les faits, elles sont déjà bien loin en général …. ) , j’imagine sans peine son sourire ravi quand elle coche la case adhoc, précise l’heure, appose le précieux document sur le pare brise, et repart, avec cette satisfaction du devoir accompli !

J’ai eu un été très riche en mésaventures de ce type – comme quoi pas de vacances pour les ASP en août … – et je ne tenais pas véritablement à revenir sur le sujet jusqu’ au jour où ….

j’avais réglé mon ticket de stationnement, je l’avais mis en visibilité fièrement, et à mon retour: un PV !

Daté de 20 minutes AVANT l’heure de fin de mon stationnement autorisé et payé! Trop, c’est trop!

Alors messieurs et mesdames les ASP (au fait, il s’agit des  Agents de Surveillance de Paris ), ayez pitié!

que vous ayiez un métier ingrat, je le conçois; que vous auriez souhaité vous épanouir dans votre vie professionnelle autrement et / ou ailleurs, je peux le comprendre, mais, de grâce, ne nous faites pas porter le poids de votre frustration !

Vous êtes des femmes, la plupart du temps, vous savez à quel point chacune de nos secondes nous est précieuse.

Vous comprenez que nous courrons en permanence et que si une place de livraison nous tend les bras pour les deux minutes qui nous sont nécessaires à « aller acheter le pain / poster la facture qui traine au fond de notre sac depuis des jours / déposer le dernier document nécessaire à l’inscription du petit dernier à son cours de judo« , et bien nous n’avons d’autre choix que de se garer, courrir et revenir en courant pour repartir au plus vite !

Alors pourquoi ne feriez vous pas un petit tour de cinq minutes en profitant de notre belle ville, de son architecture et de ses vitrines, avant de revenir vérifier que nous sommes encore là?

Pourquoi, si le ticket de notre horodateur indique 18h02 ne reviendriez vous pas à 18h10, parce que huit minutes sont si peu de choses  et comptent pourtant tellement ?

Et je vous assure que toutes les conductrices parisiennes vous seraient éternellement reconnaisssantes, et que nous sentirions flotter sur la ville un vent de sympathie et de solidarité avec votre profession jamais égalé !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager

Streets of Paris

Vous aimerez aussi...

3 Comments

  1. 1

    Livraisons…

    J’utilisais souvent les places de livraison, pour me garer la nuit autour de chez moi, sachant que je repartais avant 8h00 le matin…
    mais un jour, j’ai trouvé un camion de déménagement en double file, avec 2 déménageurs bien baraqués assis sur mon capot et balançant leurs jambes, cognant les talons de leurs gros croquenots sur ma jante….
    Je te garantis que n’ai pas fait le fier pour récupérer ma voiture et filer… Et depuis, j’évite les places de livraisons, même la nuit

  2. 2
  3. 3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>