La fête du livre du FIGARO – ils étaient tous là !

Le lieu est somptueux, mais est-il un lieu à la hauteur de l’évènement ?

En effet, il s’agit véritablement là d’un évènement qui n’a pas son pareil : des sommités, du monde des lettres , mais aussi de la télévision ou encore des sciences, qui acceptent, l’espace d’un après-midi, d’être là, quasi  » banalisés « , assis assez inconfortablement il faut le dire, alignés par ordre alphabétique !

Et ils se prêtent au jeu, avec disponibilité et courtoisie ! Répondent, échangent, discutent et signent, encore et encore !

Je dois dire que je me suis posée la question : pourquoi des personnes aussi reconnues dans leurs domaines respectivent prennent-elles le temps et le peine de venir passer un dimanche après – midi face à une foule avide de leur présence ? Peut-être, me suis-je dit, que l’humain, aussi reconnu soit-il, a besoin de contact quasi physique avec les communs des mortels que nous sommes.

En tous cas, quelque soit la réponse, quelque soit la raison de leur présence, qu’ils sachent qu’ils nous ont offert un merveilleux moment, et je leur en suis reconnaissante !

Alors, dans l’ordre, j’attribuerai :

– le prix du sourire, de la gentillesse et de la disponibilité à :

Catherine LABORDE et Justine LEVY pour les femmes

et Stéphane BERN pour les hommes ( même si la photo ne le montre pas mais j’étais tellement concentrée sur sa façon d’échanger avec ses interlocuteurs que j’en ai oublié de le mitrailler !)

– le prix de la classe et de l’appétit de la vie à  Jean D’ORMESSON – il pétille, je ne vois que ce terme pour le décrire !

– le prix de l’élegance distante à Marc LEVY

– et le prix de l’émotion, parce que certains passages de son livre ( Le Lièvre de Patagonie ) m’ont bouleversée, et que l’homme est adorablement simple et abordable à

Claude LANZMANN

Et puis viennent les  » autres « , et pas des moindre !

Les mouvements de foule et le nombre de personnes qui se pressaient d’un écrivain à l’autre m’ont étonnée dans certains cas: imaginez, chez Marc LEVY par exemple, j’attendais une file d’attente interminable … et bien il n’y avait personne ! Personne je vous dis ! alors, si j’ai bien compris, son prochain livre sort cette semaine et fera l’objet d’une séance de dédicaces spécifique au Virgin des Champs Elysées, mais tout de même !

Le plus constant dans l’affluence : Douglas KENNEDY – pas vraiment mon auteur favori, mais enfin …

Le mouvement de foule le plus violent et soudain : Valery Giscard d’Estaing ! Une vraie star, impossible de s’en approcher !

Et la file d’attente la plus dense devant une chaise vide : Frederic Begbeider, qui aurait du être là à 16h00, et qu’on attendait toujours à 16h30 !!

Bien sur, je n’ai pas vu tous ceux que j’aurais souhaité voir, bien sur une vraie frustration: louper la photo de Douglas KENNEDY ( elle est floue ! ) , mais globalement, cette sensation d’avoir passé un moment juste exceptionnel !

Et un petit dernier pour le capital sympathie !

Basile DE KOCH et sa femme !

pour son livre :  » Manuel d’inculture générale  » …

Et voilà, à l’année prochaine !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

16 Comments

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5

    Je découvre ton blog via le tag de Val … comme quoi, ça sert aussi à ça les tag, à de jolies rencontres !!!
    J’aime ton article sur le salon du livre … le rêve, un salon du livre digne de ce nom, pffff, Paris est trop loin de moi !!!

  6. 6
  7. 7
  8. 8

    belles photos

    Bonjour, j’y étais également mais je n’ai pas eu la chance de prendre d’aussi belles photos. C’est un exercice difficile pour tous ces écrivains qui peuvent juger leur popularité. Pour la petite histoire Frédéric Begbeider est quand même arrivé et là aussi l’émeute comme Giscard ….

  9. 9
  10. 10
  11. 11

    @saroune : pas de doute, cela valait le déplacement!
    @christophe: merci ! ça ne m’étonne pas qu’il y ait eu une émeute chez Begbeider
    @val: chaque année ça m »épate!
    @Angie: oui, et puis il ne devait pas être très heureux d’avoir si peu de monde, on le comprend !

  12. 12
  13. 13
  14. 14
  15. 15
  16. 16

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>