Quand  » The Parisienne  » va diner chez  » Les Parisiennes  » !

Il est 20h15, samedi , et nous arrivons chez  » Les Parisiennes « , sur les recommandations de fidèles auditeurs de Radio NOVA !

Lumière tamisée, musique jazzy, peintures de New York au mur, tout est en place pour une bonne soirée .

La jeune femme qui nous acceuille avec le sourire se prénomme Deborah, mais c’est plus tard que nous l’apprendrons. Elle est charmante, et nous met immédiatement à notre aise, dans ce restaurant un peu vide où dinent juste un monsieur et son petit garçon.

Les plats sont listés sur une ardoise, et elle prend tout son temps pour nous les expliquer en détail. Il faut dire que les spécialités sont Marseillaises, si, si, et que quelqu’un qui a l’accent un peu pointu ne sait pas forcément ce qu’est une ventrêche de thon ! Mais elle ne nous en tient pas rigueur ! Et égrène les plats, les uns après les autres !

Une fois nos plats choisis, c’est le maitre des lieux, Bob, qui vient nous conseiller pour le vin: nous opterons pour un blanc Côte de Provence, au nom qui interpelle : La Turlutte ! Nous le dégustons avec les rillettes de sardine que Déborah nous a servies, en amuse bouche ! Si délicieuses d’ailleurs, qu’elle nous en sert à nouveau en attendant les entrées .

Les entrées donc : gâteau d’aubergines et toasts de tapenades avec rougets : gouteux, visiblement fait maison, et se mariant très bien avec la fameuse Turlutte dont le niveau baisse tranquillement dans sa bouteille .

Première arrivée de nouveaux convives: les amis de Bob: embrassades, apéro installés au bar. C’est comme si le restaurant était une annexe de leur salle à manger; ils y sont comme chez eux ! Mojito, classique ou framboise, Bob pile les glaçons tout en bavardant .

Nous pourrions nous sentir un peu à l’écart, mais c’est alors que commencent à arriver des clients, par petits groupes, et , rapidement le restaurant est rempli !

Nous en sommes au plat : Saint Jacques en coques, topinambours et girolles ; bon, mais dommage que la noix de saint jacques ne soit pas découpée de sa coque .

Un joyeux brouhaha remplit le restaurant, on se parle d’une table à l’autre.

Nous en sommes déjà au dessert, les personnes attablées à côté de nous commencent juste à faire leur choix :

 » il était bon votre dessert ? Il faut que je sache, pour décider entrée plat ou plat dessert  » !

 » c’est un crumble aux fruits de saison, un délice ! Vous avez raison, c’est le dessert qui définit le repas ! « 

 » bon, alors je garde de la place pour le dessert ! »

Je vous parle d’un restaurant, et j’évoque à peine la carte … Alors, pour que vous ne restiez pas sur votre faim, la voici

mais vous l’aurez compris, ce qui m’a plu plus particulièrement, c’est l’atmosphère, l’ambiance du lieu.

Et quand, à la fin du repas, Bob est venu à notre table et nous a servi , je le cite :

 » un Rhum , qui va bien vous arranger «  , nous l’avons bu cul sec, et, croyez moi, nous avions soudain beuacoup moins froid en cette soirée de novembre !

Alors allez-y, et peut-être qu’avec un peu de chance, vous croiserez Edouard Baer, en tous cas, vous êtes surs de rencontrer Bob, et c’est déjà beaucoup !

Pour les infos pratiques:

Les parisiennes – ouvert le soir uniquement, du mardi au samedi

Tel : 01 43 73 37 58

adresse : 243, rue du Faubourg Saint-Antoine Paris XI ème

ne cherchez pas leur site Internet, ils n’en n’ont pas !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

12 Comments

  1. 1

    Tu as visiblement trouvé là un excellent moyen de te consoler des commentaires désagréables du « Post » !
    Ca a vraiment l’air sympa, ce restau, et raisonnable, en plus !
    Mais pourquoi « les parisiennes » ?

  2. 2

    très sympa, effectivement! Et pour le nom, figure toi que le temps que je pense à demander, c’était déjà bondé et je n’ai pas voulu accaparer Deborah!Mais si elle ou BOB de connectent sur cet article , ils nous l’expliqueront peut-être!

  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
  11. 11
  12. 12

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>