le jardin du Luxembourg … par -4°C !

Ce matin, le ciel, d’un bleu azur, m’a donné cette envie incontrolable d’aller déambuler dans Paris, comme j’aime à le faire souvent … seulement voilà, c’était sans compter ce froid polaire qui m’a prise par surprise !

Phalanges congelées, mains paralysées, vue brouillée !

Alors, pour commencer, le fruit de me efforts surhumains ! Soyez indulgents …. !

un jardin qui pourrait être vide

et pourtant, les amoureux sont là …

emmitouflés et blottis l’un contre l’autre …

sous le regard de la maréchaussée !

les célebrissimes chaises sont là également ….

quelques oiseaux aussi … sur le bassin gelé

et puis, infatigables, quelques joggueurs !

Et pour continuer, un peu d’histoire ….

C’est Marie de Médicis (1573-1642) qui est à l’origine de la création de ce qui fut l’ancêtre du jardin du Luxembourg.

Elle rêvait de quitter les intrigues de la cour alors installée au Louvre, et décida de s’installer dans ce faubourg , à proximité du couvent des Chartreux .  Plusieurs années furent nécessaires avant qu’elle ne réussisse à racheter les hôtels situés sur le terrain tant convoité, notamment celui du duc François du Luxembourg (1612) qui laissa son nom au jardin, et une partie du couvent, pour lequel il fallut attendre 7 années émaillées d’âpres négociations. Ce n’est qu’après la mort de Marie de Médicis, à la suite de la vente de la totalité du domaine des Chartreux (1792), que les jardins purent véritablement s’agrandir. La perspective s’étendait alors jusqu’à l’Observatoire. Peu après une vaste pépinière et un jardin botanique virent le jour.

Marie de Médicis fit élever vers 1630 une grotte dans le jardin, dont seule une partie appelée la  » fontaine Médicis  » subsiste. Sa façade comportant trois niches séparées par des colonnes, était couronnée d’un fronton aux armes de France et des Médicis, encadré par des figures fluviales par Biard. Elle se prolongeait par un mur orné d’arcades. Elle fut pourtant en partie détruite par le percement de la rue de Médicis, en 1862. Déplacée, il ne reste aujourd’hui qu’une niche, dont l’élégance des statues d’origine a été rehaussée par d’autres aménagements, en particulier un bassin par Alphonse de Gisors, qui constitue aujourd’hui un des lieux de promenade les plus agréables du jardin

Le jardin fut largement réduit pendant les grands travaux d’Haussmann, qui mirent fin à l’éphémère splendeur du domaine. Haussmann éventra le jardin en élargissant la rue de Vaugirard et en ouvrant le boulevard Saint-Michel.

Allez, je vous laisse, mon plaid, ma bouillote et mon thé m’attendent … en attendant la neige …. !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

20 Comments

  1. 1
  2. 2

    J´aime cet reportage. Ce jardin est un endroit si beau à Paris. Je crois que c´est mon favori. Je vois tes photos et je me souviens du paysage, mais au mois de septembre dernier, tout à fait différent. Mais voilà que j´ai la chance de connaître le même paysage gélé et un peu plus vide à travers toi.
    Merci!
    A plus
    Elisa, Argentine

  3. 3

    Ils sont amoureux aussi, les 2 en bleu sur la 4ème photo…???

    Blague à part, merci pour ces belles photos.
    Cette balade au Luco me rappelle bien des souvenirs de l’époque où je traînais mes guêtres dans le quartier (rue d’Assas, rue St Guillaume, …)
    Ah, la, la !!! nostalgie de la vie étudiante …

  4. 4

    j’adore le jardin du luxembourg! avant avec le mec on pouvait s’asseoir à deux dans une chaise (euh… plus maintenant à mon avis…) pour regarder les gens pousser les bateaux dans la fontaine…

  5. 5
  6. 6
  7. 7

    @Elisa: il nous reste désormais à attendre le printemps !
    @Thib : ils sont mignons, hein ?! J’ai presque eu un peu peur, tu as vu comment ils me regardent ?!
    @flou :allez, deux chaises ou un banc, c’est bien aussi !
    @nath: on aime !

  8. 8
  9. 9
  10. 10
  11. 11

    J’ai habité deux ans à Suresnes et même si ça n’a pas été la meilleure expérience (trop provinciaux sans doute) on en a profité pour visiter la capitale et je dois dire que ce parc nous avait bien enchantés bonne soirée

  12. 12

    Courageuse d’avoir affronté ce froid!!

    Je ne connaissais pas l’histoire du jardin même si mon coin préféré c’est bien la fontaine Médicis. enfin, surtout les chaudes après-midi d’été, alors que ce ptit coin du parc est à l’ombre, au calme et au frais…

  13. 13

    J’adore le Luxembourg, ça a toujours été un refuge pour moi (quand j’étais en fac de droit j’y allais tout le temps et même maintenant que je suis côté Panthéon, j’adore m’y balader !) et ça fait super longtemps que je n’ai pas été y promener mon Reflex ^^

  14. 14
  15. 15

    @Fab : c’est vrai , finalement, ils étaient peut etre contents d’être immortalisés !
    @laurence : on s’y sent un peu en province …!
    @L’épice: c’est vrai qu’en été impossible d’immortaliser la fontaine netourée de chaises vides !
    @Bliss: il donne la sensation de pouvoir s’isoler de la ville, même en plein coeur de Paris !
    @Madame Kevin : tu te rapelles du petit kiosque à roudoudous, ballons et cerceaux multicolores ?!

  16. 16

    J’adore cet endroit ! Quel plaisir de se retrouver dans se jardin et de se poser au bord du plan d’eau. L’été, même s’il y a du monde, l’atmosphère y est agréable.
    Merci pour l’histoire qui va bien avec. Je ne savais pas tout ça et le savoir rend ce lieu encore plus intéressant.
    Merci

  17. 17
  18. 18
  19. 19
  20. 20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>