The parisienne – votre définition ? En tous cas, voici la mienne !

Et oui, j’ai fini par gagner du thé Kusmi !! Si, si !! Pourtant je disais à qui voulait m’entendre que le Thé KUSMI ne passerait pas par moi !

Je l’ai même dit à Manu qui se plaignait d’avoir trop peu de participations à son concours :  » ras le bol du thé KUSMI  »

Sauf que là, c’est une journée bien être que je tentais de gagner … ! Je m’explique : le Blog  » Do it in Paris  » nous proposait de définir  » La Parisienne  » ! Imaginez, juste pour moi !

Le premier lot : une journée bien être au Westin … les dix  » dauphines  » : une boite de thé !

Imaginez la déception ! Bon, bien sur, j’irai le chercher ce fameux prince Vladimir …

Mais du coup, j’ai décidé de partager ma définiton avec vous ..; et de vous demander à mon tour, sans lot à la clé,

votre définition de  » The Parisienne «  !!!!!

« La parisienne est une légende, donc elle existe plus que les autres femmes, et ce pour l’éternité » Amélie Nothomb !

The parisienne .. pétillante, et irritante ; attachante, et exaspérante …
Un avis sur tout, une opinion arrêtée, dont elle peut changer avec aplomb sans vous demander votre avis !
Elle foule le pavée d’un pas décidé, toujours pressée, toujours débordée !

Une exposition au Petit Palais – Yves, je t’aiiiiiime ! – , un vernissage, une première , elle est toujours en quête de la nouveauté, l’originalité, ce qui feront la une culturelle de demain …
Sa ville l’électrise… elle court, elle court, il ne faut rien manquer, il faut être partout !

Avide de découvertes, mais surtout de rencontres, elle ne se lasse jamais de partir à la découverte de Paris, et de ses parisiens : un maroquinier passionné rue Vasco de Gama, un coordonnier Galerie Verot Dodat, ces artisans passionnés sont partout, elle le sait, et voudrait tous les connaitre !

Mais sa ville l’apaise aussi : le calme de l’Ile Saint Louis dimanche matin quand la ville s’éveille … les rues silencieuses, le ballet des habitants de la nuit qui cèdent la place à la vie diurne ….
Elle sait ces lieux où l’on peut se poser et reprendre son souffle, pour pouvoir repartir de plus belle … les jardins secrets du musée Rodin ou encore du musée de la Vie Romantique, le café du Petit Palais, ou encore du Musée du Quai Branly …

Bien sur, il lui arrive de céder aux sirènes de la hype attitude … Colette n’est jamais bien loin … et Merci au coin de la rue !

Monsieur pourra rouler en 4×4, cela ne l’empêchera pas d’avoirs son Velib’ !

La ville lui est indispensable .

Restaurants, bourtiques, adresses rares, elle les partage, ou les garde jalousement, au grè de ses humeurs … !
Une vente privée Chloé, elle traverse PARIS ; Catherine Max brade du Givenchy, elle n’hésite pas un instant et brave embouteillages et problèmes de stationnements !
Un brunch place du marché Saint Honoré, ou plutôt au sommet du centre Pompidou, chez Georges ? Diner au Derrière, prendre un verre au Murano, elle a toujours l’embarras du choix.

Son marché de quartier,ou le marché bio du boulevard Raspail, il lui faut des légumes frais et des produits de saison, car la citadine a des rêves denature, parfois .

Et quand elle envisage de quitter sa ville, c’est toujours pour mieux y revenir, car elle sait que son cœur appartient à Paris, pour la vie .

Et si d’aventure vous vous demandiez comment je sais tout ça … c’est très simple :
The parisienne, c’est moi ! (
http://www.theparisienne.fr)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager

Streets of Paris

Vous aimerez aussi...

25 Comments

  1. 1
  2. 2
  3. 3

    Bon le thé kusmi c’est délicieux!!! (toujours penser à la consolation )
    Dur dur de perdre! J’aime aussi ta définition mais surtout son ton entrainant, enjoué et tout et tout! Peut être qu’ils l’ont trouvé trop longue? Ou alors… (on ne sais jamais ce qu’il leur passe par la tête)
    Le principal c’est qu’on te lise tous non?

  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
  11. 11
  12. 12

    @sheily: tu as raison …c’est la caractéristique première !
    @Tamagochan: bon, allez, je vais lui laisser une chance ! Imagine .. je regretterai même peut-être de ne pas l’avoir proposé moi même à gagner sur mon blog ( j’avais peur de lasser les bloggueurs!)

  13. 13
  14. 14
  15. 15
  16. 16
  17. 17

    Très joli texte ma chère. Il te correspond à merveille.
    Moi je ne me retrouve plus dans ce que tu dis, d’ailleurs, je ne sais pas si un jour j’ai ressentie ça et c’est pour ça que je m’en vais …

  18. 18

    trop bien ta définition !!! Faiche et pétillante, voila bien la ce qui défini The parisienne mais aussi cette ville magnifique au mille couleurs, aux milles splendeurs, ou les ages et les mésaventures ne la ternissnte pas …
    Plus belle toujours,
    ou notre regard a nous,
    parisien et parisienne de toujours,
    aiment transpirer sur ces bords de seine ensoleillé,
    grogner dans son métro bonder
    et aimer sur ces petites ruelles de pavés …

  19. 19
  20. 20

    @Océane: merci, c’est gentil
    @L’épice: tu en doutais ? naaaaaaan !
    @Carole: merci ! Pour Kusmi, à force de me poursuivre, il m’a rattrapée !!
    @Barbara: je suis tout à fait d’accord avec toi !
    @Faustine: merci … et je suis sure que tu trouveras la douceur de vivre là où tu vas
    @Stephaline : ahhhh le métro … les quais …. les pavés

  21. 21
  22. 22
  23. 23
  24. 24

    Bon le thé kusmi c’est délicieux!!! (toujours penser à la consolation )
    Dur dur de perdre! J’aime aussi ta définition mais surtout son ton entrainant, enjoué et tout et tout! Peut être qu’ils l’ont trouvé trop longue? Ou alors… (on ne sais jamais ce qu’il leur passe par la tête)
    Le principal c’est qu’on te lise tous non?

  25. 25

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>