Metronome – Lorant Deutsch – station 2

Je vous ai donné ma façon de voir en ce qui concernait la première station de métro choisie par Lorant … LA

Passons donc à la station n°2 !

Mon coeur se remplit d’aise, puisqu’il s’agit de la Place d’Italie, qui a bercé mon enfance, et vers qui l’adulte que je suis devenue est revenue ….!

Oui mais voilà … avant de passer à l’aspect historique de ce haut lieu parisien, Lorant Deutsch décrie le lieu avec véhémence . Je me dois donc de lui répondre point par point … !

La Place d’Italie serait  » biscornue, mal fichue « , laide en résumé , affublée d’une mairie en retrait et de structures semblables à des  » grues figées d’un chantier abandonné  » surplombant le Centre commercial …

Voici donc La Place d’Italie, vue par The Parisienne !

La mairie donc .. la voici …

elle se dresse fièrement sur le ciel bleu parisien !

Et quant aux structures ressemblant à des grues à l’abandon …

et bien personnellement je les trouve aériennes et originales !

Et puis, Place d’Italie, il y a aussi …

de la vie quoi … !

Alors, cher Lorant, soyez plus  » charitable  » avec cette place qui vit et évolue avec les siècles, pour le meilleur, et parfois seulement, un peu pour le pire !

Engageons nous maintenant sur l’Avenue des Gobelins, en direction de Mouffetard , dans les pas du  » citoyen romain venu de Rome à Lutèce « …

en empruntant la rue Monge en bas des Gobelins, on arrive devant l’entrée des arènes de Lutèce, ce lieu qui répondait au besoin de l’époque : s’amuser et se distraire !

Et  » le voyageur a immédiatement le regard attiré vers une construction gigantesque : l’amphitéâtre « 

Mais qu’est-il advenu de ce lieu … ?

Lorant Deutsch nous pose une question : depuis quand joue-t-on aux boules dans les arènes de Lutèce ?

Une chose est sure : on y joue encore ! Ces photos en sont la preuve !!

Longue histoire que celle de ces arènes … détruites pendant les invasions barbares de 280, l’amphitéâtre devint d’abord un cimetière, puis fut remblayé après la construction du mur d’enceinte de Philippe Auguste au début du XIII siècle.

Mais c’était sans compter Haussmann et le percement de la rue Monge : les arènes refirent alors surface, mais la municipalité ne s’en émut pas outre mesure ! Heureusement, Victor Hugo décida de sauverces vestiges du passé, et il y parvint !

Lorant nous raconte ensuite l’histoire du cardo romain, aujourd’hui rue Saint Jacques, et des vestiges des thermes dont les plus visibles se trouvent au musée de Cluny, mais aussi dans la cave d’n restaurant du quartier latin : le Coupe Chou !

Et pour voir tous les sites évoqués par Lorant Deutsch, vous pouvez dézoomer la carte, et vous verrez tous les points bleus apparaitre !

Et à la semaine prochaine pour la station 3 !!


Afficher Metronome sur une carte plus grande

Afficher Metronome sur une carte plus grande

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

18 Comments

  1. 1

    j’aime particulièrement le quartier où tu nous promènes aujourd’hui, mes parents y ont vécu des jours heureux, mon frère y est né : je lui transmets l’article! très chouette!

  2. 2

    J’ai lu ce livre avec une vraie soif, étant une amoureuse de l’Histoire et de Paris. Une fois ma lecture terminée, je n’ai eu qu’une envie partir à la découverte de ces quartiers en particulier ceux que je connaissais mal.
    En lisant ton article, je constate qu’une fois de plus la beauté de Paris est à l’appréciation de chacun, mais je pense qu’on trouve des quartiers beaux pour un aspect parfois plus sentimental que architectural.

  3. 3
  4. 4
  5. 5

    Un petit morceau de mon enfance avec sur l’avenue Blanqui un kiosque à musique autour duquel certains papis jouaient également à la pétanque. Et puis aussi l’école Estienne, fief des artistes étudiants et… et puis… et puis…
    Je te rejoins à 100% en ajoutant les célèbres festivités du Nouvel An Chinois.

  6. 6

    @madinina: alors j’éspère que mon article lui plaira
    @Bulle : il y a les lieux, et il y a les histoires qu’on y a vecues ! MAis bon, en toute honnêteté, il y a plus joli à Paris que la plce d’Italie
    @L’épice : bon, alors je continue à relater le livre, comme ça, si tu ne l’achètes pas, tu auras un aperçu de ce qui s’y dit
    @Elisa : merci ! bises !
    @Elsaxelle : c’est vrai ! j’aurais pu aussi le photographier .. d’ailleurs je l’ai sans doute déjà fait Et le nouvel an chinois : une merveille de couleurs !

  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10

    Quartier trés attachant

    Je suis aussi du 13ieme et c’est un arrondissement qui ne paie pas de mine mais qui est vivant et vraiment trés attachant. Lorant habite à Montmartre et circule en scooter : Peut être a t’il peur de se faire renverser sur la place, c’est vrai que c’est un endroit assez risqué . Autre remarque : il nous reste le seul vestige de l’enceinte Thiers à la poterne des peupliers

  11. 11
  12. 12

    @chocoladdict : merci , ça me fait très plaisir !
    @stephaline : on ne peut pas nier que le XIIIème a pâti de l’enthousiasme non cadré des années 70 .. il reste aussi un certain nombre de tours pas très jolies pour en attester
    @Aurélie : avec plaisir ! Je compte bien continuer
    @ParisDLD : super ! On est deux !
    @Eudoxie : bon, entre nous, elle n’est pas si jolie que je le laisse entendre, mais dans la gamme  » grandes places parisiennes moches « , pour moi, la reine, c’est la place de la Nation !

  13. 13
  14. 14
  15. 15
  16. 16
  17. 17
  18. 18

    Je suis une provinciale amoureuse de Paris et d’histoire,en plein dans la lecture de Métronome,prète à reprocher à Lorant Deutsch l’abscence de plan et de points de repère dans son livre et je viens de trouver ton blog,un grand merci Nathalie pour ces commentaires et ces photos,j’en redemande encore et encore.As tu pu voir les vestiges signalés aux adresses précises ?quelle chance tu as d’habiter Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>