Le roi se meurt – avec Michel Bouquet

J’ai assisté à la première du roi se meurt avec Michel Bouquet.

Une première avec un artiste hors du commun, un monument du théâtre et du cinéma français, et pourtant … la salle n’était pas remplie.

Pourquoi ?

Comment expliquer l’absence de la presse, du tout Paris ne serait ce que pour rendre hommage à l’homme !

Et puis il y a la pièce elle même, qui à elle seule justifie le déplacement : tous les sentiments que l’homme ressent face à la perspective de sa mort y sont analysés, détaillés, vécus sous nos yeux . Il y a le déni, le refus, le début de l’acceptation, jusqu’à la résignation, et puis les sursauts de révolte, de combat, pour enfin lâcher prise, comme apaisé. Michel Bouquet est exceptionnel, de vérité, d’émotion …

Et pourtant la véritable surprise est ailleurs : 6 acteurs en scène, et tous exceptionnels. Il est rare de voir une telle harmonie de talents.

Alors vous l’aurez compris : je vous le dis  » allez y » !

Bien sur le sujet est loin d’être frivole, et, c’est vrai ,la dernière partie m’a paru un peu longue, mais tout cela s’efface pour ne laisser place qu’à l’interprétation magistrale chargée d’émotion.

Et le public ne s’y trompe pas quand à la fin il se lève comme un seul homme pour leur rendre un hommage largement mérité !

Comédie & Studio des Champs-Elysées
15, av Montaigne
75008 PARIS

http://www.comediedeschampselysees.com/


Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

9 Comments

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7

    J’y vais aussi

    Bonjour la parisienne,
    étant fan de Michel Bouquet, je vais le voir également dans quinze jours. Ca ne m’étonne pas que la salle ne soit pas pleine, les prix étant ce qu’ils sont… Les grands comédiens se meurent en ce moment, alors pour ceux qui sont encore là, comme M. Bouquet, il faut en profiter !

  8. 8

    Pas fan des pièces classiques et puis les prix c’est vrai que faut pouvoir…
    sinon il a y pléthore de spectacles à Paris, je crois que ni le public, ni la presse ne peut tout voir… de plus la presse n’y va pas forcément le soir de la première et une pièce peut aussi se remplir sur la durée et le bouche à oreilles…

  9. 9

    @Océane : tu m’en diras des nouvelles )
    @madinina : merci
    @L’épice et Binchy : c’était un peu l’objectif
    @Lui : c’est si élegamment dit …
    @Aurélie : c’est ce que je pense également
    @Ilse : j’ai vu Philippe Noiret dans  » Love letters  » juste avant sa mort et je dois avouer que l’émotion ressentie pendant la pièce n’en a été que demultipliée dans mon souvenir …
    @Carole: ce que je déplore, c’est l’absence de ses amis, ou du moins de ses  » collègues « , acteurs eux aussi, pour le soutenir dans un moment qui doit demeurer rare et stressant, même pour les plus grands.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>