Un joli café de quartier

Le café des Peupliers

J’habite un quartier tranquille, de petites maisons et rues pavées où il fait bon vivre. Un petit air de province, cette sensation d’être dans un village sans les tracas de la vie citadine.

café des Peupliers

café des Peupliers

Mais il manquait quelquechose a ce joli quartier village : son café. Un café de quartier, c’est comme un poumon qui insufle la vie aux rues qui l’entoure. Un café, dans la vie solitaire que nous menons dans notre belle ville, c’est l’endroit où les gens se rencontrent, se retrouvent, ré-apprennent à se connaitre.

Depuis qu’il est installé, et depuis le retour des beaux jours tant éspérés, chaque matin, en partant travailler, je passe devant la terrasse de ce joli petit café. Et chaque matin, ils sont là : une mère avec son bébé dans une poussette, un homme d’un âge difficile à déterminer, attablé, lisant son café, et tant d’autres, qui se retrouvent là, assis, seuls, et pourtant, ensemble.

Quand je passe à l’heure du déjeuner, ce sont des groupes qui déjeunent joyeusement sur cette petite place abrite des bruits de la ville.

Un café le matin, une belle salade à midi, de petits plaisirs rares qui n’existaient pas dans ce quartier isolé.

Alors chaque matin, quand je passe sur la place, je me réjouis de savoir que désormais nous pouvons parler de la vie de quartier de la place de l’Abbé Henocque et de ses alentours.

Je l’appelais de mes voeux ce joli café qu’il me fallait jusque là aller chercher sur la Butte aux Cailles ou même plus loin encore.

Et désormais je sais, comme tous mes voisins des rues avoisinantes, qu’en quelques minutes, je peux aller prendre un petit café et prendre une pause, savourer la quiétude de cette jolie petite place, abritée au coeur du XIIIème arrondissement.`

J’ai cru comprendre qu’une menace de plainte pour nuisance planait au dessus de ce joli café des peupliers.

J’ai sans doute mal compris, car une chose est bien sure, ce café ne nuit à personne, et donne un refuge à tous ceux qui le cherchent, sur sa terrasse durant les quelques jours ensoleillés de l’année, et dans la salle si joliment aménagée quand les journées plus fraiches s’installeront.

 Et vous, avez-vous un joli petit café de quartier près de chez vous ?

Café des Peupliers

6 place de l’abbé Georges Hénocque, 75013 Paris

09 83 67 99 74

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

9 Comments

  1. 1
  2. 3
  3. 5
  4. 7

    Salut,
    je me demande si ce bistrot de quartier,n’existait pas déjà dans les années 70
    il me semble que oui,il faisait aussi tabac
    je bossais au 13 rue Charles Fourier,siège de l’ AOIP, la + grosse coopérative ouvrière d’Europe
    l’immeuble est de nos jours, transformé en résidence
    de sacrés souvenirs de ce charmant quartier
    cordialement

  5. 9

    Ce quartier a bien changé,il me semble
    au fait ,y a t il toujours l’Assos « la Mie de pain »
    à notre époque cela était plus que folklorique avec tous les clochards *,un peu démonstratifs sur les bords, mais sans +
    l ‘AOIP était en fait du 8 au 14 de la rue Charles Fourier
    la Mie de Pain au 18
    +
    Si je passe dans le coin,j’irai me pendre un café au Peuplier

    * on parlait de clochard et non de SDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>