Un été à Osage County

Un été à Osage County

Dans les grandes plaines de l’Oklahoma, aux pays des tornades, il y a plusieurs façons de résister à la pauvreté et à la dureté de l’environnement : l’alcool, l’ambition, la haine, le désintérêt, la religion, la déprime et parfois même la poésie.

Dans « Un été à Osage County », tous les ingrédients sont là, et on les observe se mélanger dans un tourbillon incontrôlé qui va tout dévaster sur son passage.

UN-ÉTÉ-À-OSAGE-COUNTY-Affiche-France

D’abord, il y a ceux qui sont restés et ceux qui sont partis.

Ceux qui sont restés n’ont généralement pas eu le choix, ils croupissent dans la poussière et l’ennui.

Ceux qui sont partis ne sont pas vraiment plus chanceux, ils n’ont pas trouvé le bonheur ailleurs, tout au plus quelques bribes d’espoir. Ensuite, il y a les hommes et les femmes.

A Osage County, le malheur arrive par les femmes : la mère, magnifiquement interprétée par Meryl Streep, la tante et les trois filles. Adultère, folie, maladies, avarice, mensonges, tous les fléaux semblent s’être abattus sur la lignée féminine. Seule la cuisinière indienne, presqu’angélique, échappe à cette malédiction.

Au contraire, les hommes sont des agneaux, ce sont eux les pièces rapportées, les trois époux de la mère, de la tante et de la fille ainée, subtilement interprétée par Julia Roberts, et puis le neveu, l’idiot du village. Ils ne sont que les spectateurs impuissants de la déflagration. L’un se suicide, un autre s’enfuit avec une femme plus jeune, le dernier se rebelle enfin, mais trop peu, mais trop tard.

« Un été à Osage County » est peuplé de personnages que l’on découvre les uns après les autres, dans leur complexité, leur humanité.

« Un été à Osage County » offre une fois de plus à Meryl Streep, mais aussi à Julia Roberts, l’occasion de nous offrir deux prestations d’actrices hors du commun.

« Un été à Osage County » n’est pas tout à fait un chef d’oeuvre, même si, on le sent, il aurait pu l’être. Je ne sais pas exactement ce qu’il y manque, peut-être un peu plus de profondeur quant au contexte, à ce terroir que l’on ne comprend pas vraiment.

C’est donc « seulement » un excellent film, porté par une confrontation extraordinaire d’intensité et de justesse entre Meryl Streep et Julia Roberts.

rédacteur : C lui

Je vous le recommande donc chaleureusement ! signé : moi 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

5 Comments

  1. 1

    Je pense que l’élément manquant dans ce film pour toi, et la compréhension de cette Amérique profonde de cette culture si particulière, très différente de la notre. Je pense que la tu aurais peut-être aime plus ce film. Mais je comprends ce n’est pas un film facile et ce fut en premier une pièce de théâtre aux USA qui a eu un suces énorme a NYC pendant des années et je ne suis pas sur que le film donne le change a la piece. .

  2. 3
  3. 4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>