Nuit Blanche 2016 – Paris au coeur

Nuit blanche 2016

Ce matin était présentée l’édition 2016 de l’évènement culturel parisien désormais mondialement connu : Nuit blanche. Il s’agira là de la 15ème édition de cet évènement devenu emblématique de la vie culturelle parisienne.

Nuit blanche 2016 - l'affiche

Nuit blanche 2016 – l’affiche

Pour cette édition, des symboles forts voulus par Jean de Loisy, le directeur artistique #NB2016, mais aussi président du Palais de Tokyo.

« Rassemblement, altérité, franchissement des ponts qui nous séparent » sont les mots prononcés ce matin lors de la conférence de presse de présentation.

Jean de Loisy est un conteur né. Il nous a donc guidé tout au long de ce parcours poétique du 1er octobre 2016. Ce parcours qui part du Paris médiéval pour se diriger vers le Paris modernes et s’achever dans le Paris de demain puisqu’il ira jusqu’au delà du périphérique vers le Grand Paris.

Un parcours d’émotions

Il s’agira avant tout d’une histoire, une histoire d’amour.
Un parcours d’émotions, de celles là même qui élargissent le coeur et l’esprit.

Parcours Nuit Blanche 2016

Parcours Nuit Blanche 2016

On découvrira entre autres un atelier des coeurs brisés, puis l’espoir, quelque part, de pouvoir les reconstruire.

Un parcours narratif

Le projet de cette année sera narratif. Comme pour toute histoire, il lui faut un héros : ce sera Poliphile qui partira à la poursuite de Polia, objet de tout son amour.
Il suivra ainsi Polia, et cette quête le fera passer par une large palette de sentiments et d’émotions qui iront de la peur à l’exaltation en passant par le doute ou encore la sensualité.

Ce récit commencera d’ailleurs une semaine avant la date clé du 1er octobre, et c’est l’écrivain Yannick Haenel qui fera naitre en chacun de nous le désir de la découverte par une nouvelle qu’il aura écrite, lui qui est un grand amoureux de Paris.

Un parcours au fil de l’eau

Cette promenade pourra être faite à pieds, emprunter aussi des transports parfois sur l’eau  pour suivre encore et toujours ces berges et ce fleuve qui sont le coeur de la capitale.

Ce récit commencera à la gare de Lyon, là où Abraham Poincheval s’installera au sommet d’un perchoir en bois durant une semaine entière, guettant ainsi l’arrivée de Poliphile.

L’eau au coeur du parcours, comme avec cette oeuvre d’Olivier Beer qui éclairera le pont des arts, passerelle géographique et de sentiments .

L’évènement Nuit blanche 2016 se concentrera presque exclusivement sur des oeuvres exposées en extérieur, évitant ainsi, on l’espère, des files d’attente comme nous les avons connues lors des éditions précédentes. Il fédérera des institutions multiples, telles que le théâtre du Châtelet, La Monnaie de Paris, ou encore le Petit Palais, ainsi que des fondations, tel que la fondation Hermès par exemple.

LA promesse de ce matin est alléchante, et Jean de Loisy a fait naitre de vraies attentes, ainsi qu’une certaine impatience vis à vis de cet évènement.

Le plus dur est donc à venir : il va falloir être à la hauteur !

Nuit Blanche 2016

Rendez-vous le samedi 1er octobre 2016

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>