A la découverte de la rue de la Sourdière

Rue de la Sourdière – un peu d’histoire

La rue de la Sourdière. Comme à chaque fois quand je découvre une rue de Paris au nom insolite ou méconnu, je me demande : mais pourquoi porte-t-elle ce nom ?

Rue de la Sourdière

Rue de la Sourdière

Dans le cas de la rue de la Sourdière, peu de mystère. En effet, elle doit son nom à Monsieur de Fage, sieur de la Sourdière ( source Wikipédia) qui y possédait une habitation.

Anecdote historique cependant : « Durant la période de la Terreur pendant la Révolution française, Maximilien de Robespierre voulant échapper à un lynchage par la foule se réfugie dans l’église Saint Roch située rue Saint Honoré. Il s’échappera de cette dernière par un labyrinthe souterrain le menant aux sous-sols du 10 rue de la Sourdière. Il pourra ensuite échapper à la foule par cette même rue »

Se faire plaisir rue de la Sourdière

Cette petite rue est plutôt méconnue des parisiens. Sa localisation, coincée entre la rue Saint Roch et la rue du Marché Saint Honoré la dessert sans doute et peu de piétons s’y engagent.

Et pourtant …. Elle abrite quelques pépites de shopping qui valent le détour !

Commençons par la maroquinerie. Ici se trouve la boutique de cette marque qui monte et fait parler d’elle : La Contrie. Elle est désormais vendue dans des enseignes référence de Paris telle que le Bon Marché.

Créée par Edwina de Charrette, la marque revendique un savoir faire dans le travail du cuir permettant de concevoir le sac de vos rêves, celui qui vous suit partout, et qui traverse les époques et les modes.

Toujours dans la gamme « maroquinerie », la maison Vaincourt propose de superbes sacs, ainsi que des pochettes, et surtout des ceintures de luxe, leur spécialité première.

Maison Vaincourt - rue de la Sourdière

Maison Vaincourt – rue de la Sourdière

IMG_7601

Rue de la Sourdière, élégance discrète et qualité sont aussi au rendez-vous avec Poncho Gallery. Ici, le cachemire est à l’honneur. Des coupes épurées, élégantes, tout comme la matière utilisée pour confectionner ponchos, capes et pulls oversize. C’est le secret des deux soeurs à l’origine de cette marque qui vous fera dire « jamais sans mon poncho ! »

 

Se régaler rue de la Sourdière

Rue de la Sourdière, deux options pour se restaurer. Un restaurant étoilé japonais : Jin , et un restaurant brasserie pour des une version plus abordable : La Sourdière by Yvan

Là, des plats simples et traditionnels, et puis la spécialité d’Yvan : les omelettes « A plat  » !

Vous allez me croire sur parole parce que, n’ayant pas envie d’omelette, je ne pourrai pas vous montrer d’images. Ce seront mes mots qui en prendront la place : l’omelette à plat ressemble furieusement à une pizza, ou encore une galette ouverte. Je m’explique : les ingrédients ne sont pas incorporés à l’omelette comme c’est le cas habituellement. Ils sont posés sur une omelette plate, nature, ronde, qui occupe toute l’assiette. Et à en croire l’assiette de nos voisines, le plat est copieux, très copieux !

Pour le reste, voilà un aperçu de ce que nous avons pu déguster.

Vous l’aurez compris, la rue de la Sourdière a plus d’une corde à son arc !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

2 Comments

  1. 1

    Je viens de tomber sur votre blog où j’y trouve cité le restaurant où je travaille. Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi, je vous ai servi le jour où vous etes venue avec votre amie.
    Je tenais à vous remercier de l’article que vous avez écrit sur nous ! Je suis contente que vous ayez autant apprécié votre déjeuner.
    Merci encore pour votre article
    Au plaisir de vous revoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>