Génération Y et tendances cafés

Tendances café

Avant, il était simple de commander un café au comptoir, ou dans sa brasserie préférée.

Mais ça c’était avant. (note pour moi même : je dis de plus en plus souvent « ça, c’était avant » . Faire attention, à ne pas abuser de cette expression qui pourrait laisser penser que je tends vers un âge canonique)

cafés vus par Dunkin Doughnut

cafés vus par Dunkin Doughnut

Un expresso, une noisette, un crème ou un cappuccino, tout le monde avait les mêmes définissons de ces boissons à base de café.

Pour rappel, et pour ceux qui ont à peine connu le 20ème siècle, voici un rappel des définitions.

  • expresso : breuvage chaud, intense, aux saveurs d’Italie, et qui tient dans une petite tasse
  • noisette : idem, une goutte de lait en plus, qui adoucit légèrement les arômes tout en les préservant
  • crème : café auquel on a ajouté du lait
  • cappuccino : café, lait chaud mousseux, et une larme de cacao saupoudré sur la mousse de lait

Et aujourd’hui ?

Un café, des cafés – les nouvelles appellations

Aujourd’hui, la génération Starbucks a bouleversé le vocabulaire du café du coin.

Parce qu’aujourd’hui, plus de crème, ni de cappuccino, et pas plus de noisette ancienne version.

A la place sont arrivés ces intitulés réservés aux experts, ou serait-ce simplement des extrapolations de la carte proposée au Starbucks ?

Quoiqu’il en soit, balayons ensemble le nouveau vocabulaire des consommateurs de café branchés.

Pour commencer, il y a le « latte » . J’imaginais naïvement qu’il s’agissait d’un café avec du lait mousseux. Mais c’est parce que j’ignorais que le cappuccino avait évolué, que le macchiatto avait fait son apparition, sans oublier le Flat white que j’ai découvert il y a quelques jours seulement.

Alors si, comme moi, vous ne compreniez rien aux subtilités de ces intitulés, j’ai les réponses. Et je dois remercier la barista du « expresso & brew bar » des Comptoirs Richard de la rue Saint Dominique qui a pris le temps de m’expliquer ces subtilités.

  • latte : c’est d’abord le café qui est versé, et ensuite le lait, pour un résultat léger en mousse
  • macchiatto : on commence par verser dan la tasse une mousse très épaisse de lait, puis on ajoute un « shot » de café
  • cappuccino : il existe toujours, mais dans la majorité des cas, exit la poudre de chocolat ! Là, il s’agit d’une mousse extrêmement onctueuse
  • flat white : la nouveauté totale en ce qui me concerne ! Ici, le café est très présent puisqu’il s’agit de 2 shots d’express ! La mousse quand à elle est beaucoup plus liquide

Et dans un café traditionnel parisien ?

Comment on fait ? Et bien là, j’avoue que cela devient compliqué ! Parce que si vous vous rendez chez Cuiller, Grain, et autre KBcaféshop, ou encore Cream à Belleville, pas de problème, on vous comprendra. Mais si c’est au café du coin que vous demandez un Flat white, je crains le regard interloqué de votre interlocuteur.

Le problème, c’est que même au café du coin, le noisette a dramatiquement évolué et ressemble curieusement à un mini latte ! Avec de la mousse ! C’est à ne plus rien comprendre.

quadras, quinquas, et au-delà

Si, comme moi, vous n’avez que trop bien connu le siècle dernier. Et si, comme moi,  vous aimez prendre une noisette à la fin de votre repas, demandez un expresso, et un peu de lait à côté. Il vous suffira alors d’ajouter la dose de lait de votre choix pour retrouver le noisette du siècle dernier !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

2 Comments

  1. 2

    Bonjour, ici la barista de l’expresso bar rue Saint Dominique
    J’organise un atelier ce samedi à 11h qui portera justement sur le lait dans le café, comment le faire mousser, comment dessiner des chatons et des pandas dans le café et ainsi de suite.
    Donc j’ai pensé à vous puisque vous vous étiez intéressée 🙂 et j’espère vous voir samedi !
    Denisa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>