La galerie Véro-Dodat – joyau parisien

Galerie Véro-Dodat – un peu d’histoire

La galerie Véro-Dodat n’est certainement pas la plus connue des galeries et passages parisiens.
Et pourtant.
Pourtant elle est une des plus charmante et élégante. Mais aussi discrète, très discrète.

Elle relie deux rues : la rue Jean Jacques Rousseau, et la rue du Bouloi.

Contrairement à certains passages parisiens super animés et joyeusement désordonnés, ici on a presque envie de parler à voix basse tant la discrétion semble de mise.

Ce passage fut créé en 1826 en pleine période spéculative de la Restauration.

Deux investisseurs : le charcutier Vero et Le financier Dodat décidèrent donc la création de ce passage permettant un raccourci plaisant entre Les Halles et le Palais Royal.
C’est ce positionnement qui garantit le succès immédiat du lieu, mais aussi la presence des Messageries Lafitte et Gaillard côté rue Jean Jacques Rousseau.
Ainsi , les voyageurs, en attendant leur diligence , flânaient entre les commerces de mode installés dans ce passage qui fut l’un des premiers à être éclairé au gaz à Paris.
C’est au Second Empire, quand les messageries disparaissent et que le Palais Royal de vide de ses animations plus ou moins légales que la fréquentation du lieu décroît.

Aujourd’hui encore, un peu à l’écart, elle reste relativement boudée par les badauds. Sauf pour certaines fashionistas du monde entier bien informées.

Shopping galerie Véro-Dodat

Ici se trouve la caverne d’ali baba d’amateurs de souliers à semelle rouge, le temple du stiletto, le graal des fashionistas
Christian Louboutin a installé ici sa plus somptueuse boutique, tant pour femmes que pour hommes.

photo prise sur le blog de la galerie

photo prise sur le blog de la galerie

Et c’est donc ainsi que, même si les parisiens viennent peu fréquenter la galerie, on y croise régulièrement des modeuses du monde entier les yeux pleins de petites chaussures à semelle rouge.

Et dans sa foulée ( jeu de mot subtil) il y a le cordonnier, lui même spécialisé en Louboutin.

Sa vitrine fait autant rêver que la boutique elle même !

Et c’est ainsi que la boucle de la mode est bouclée.

Dans la galerie, on trouve aussi des accessoires, comme ces bijoux anciens chez Bruno Pepin.

Ainsi que les créations couture de l’italienne Angela Caputi.

Dans cette galerie si discrète, on trouve également des sacs en cuir : les sacs Il Bisonte, nés eux aussi à Florence, comme les bijoux et créations d’Angela Caputi. Comme si un coin d’Italie s’était installé ici.

Mon coup de coeur sans hésitation, le modèle modulable !


La mode est donc bien présente , mais aussi la beauté avec la marque By Terry qui elle aussi à la son flagship parisien.

2017-03-10 12.19.32

Pour finir la balade, une pause dégustation. Que nous propose la galerie ?

Galerie Vero dodat – ce qu’on y mange

En fait le choix est vite fait : ce sera le Café de l’Epoque.
Installé là où se trouvaient les messageries il propose une charmante terrasse au soleil.

Je n’ai pas encore eu l’occasion de le tester, mais le cadre est juste charmant.

Et en plus, ils ont une proposition petit-déjeuner !

A bientôt pour d’autres découvertes de galeries et passages parisiens.

Galerie Véro-Dodat 19 rue Jean-Jacques Rousseau – 75001 Paris

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>