Les bouillons parisiens – le revival

L’existence des bouillons parisiens remonte à 1860. Le boucher Pierre-Louis Duval a l’idée de créer un restaurant dans lequel les ouvriers des Halles pourraient manger un repas chaud à prix modique. Il crée alors le « hochepot de boeuf  » dans son bouillon. Ce plat donne son nom à l’établissement : le Bouillon est né. Depuis, bien d’autres styles de restaurants sont nés, mais le Bouillon a résisté, et aujourd’hui il revient en force.

Bouillon Chartier

Bouillon Chartier

Bouillon Chartier – le petit dernier, en quelque sorte

Le Bouillon Chartier est sans doute le plus connu de tous avec son adresse emblématique rue du Faubourg Montmartre. Fort de sa réputation, voilà que l’enseigne ouvre une nouvelle adresse à Montparnasse, ou plutôt revient s’installer là puisque le restaurant à cette adresse en 1903 était déjà un Bouillon Chartier !

Depuis le 1er février 2019 donc, le Bouillon Chartier déroule ici la recette secrète de son succès.

Le cadre d’abord, superbement art Nouveau, dans lequel évolue une armée de serveurs au pas vif, gestes assurés, er à la tenue superbement traditionnelle.

Vient ensuite la carte : tous les grands classiques, à des prix défiant toute concurrence, comme par exemple l’oeuf mayonnaise à 2€ ou le céleri rémoulade à 2,70€. Et puis le petit salé aux lentilles à 8,80€.

Les prix sont attractifs, mais surtout, on se régale. Le céleri est moelleux juste comme il le faut, le petit salé aux lentilles parfaitement copieux, et la viande du pot au feu fond dans la bouche ! Quand à la profiterole, elle parle d’elle même !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans un Bouillon, on en arrive forcément à échanger quelques phrases avec ses voisins : c’est donc un voisin qui nous a convaincus que notre prochain dessert devrait être un baba au rhum ! En regardant autour de nous, nous avons compris qu’il était sans aucun doute un des desserts phare de la maison.

Ici, le service est rythmé et efficace, la commande est notée sur un coin de table, en toute simplicité. On passe un bon moment, on mange bien, et on a une seule envie : revenir !

Bouillon Chartier 59 Boulevard du Montparnasse, 75006 Paris de 11h30 à 00h00 tous les jours de la semaine
pas de réservation, il faut donc venir tôt ou être patient

Bouillon Pigalle – le dernier né

Installé depuis à peine un an dans le quartier bouillonnant de Pigalle à quelques pas de Montmartre, ce nouveau bouillon rencontre un succès foudroyant depuis son ouverture.

Le Bouillon Pigalle est installé sur deux étages, et propose 200 places en salle et 100 au balcon. On pourrait penser qu’avec un espace si confortable il est aisé d’y trouver une table…. FAUX ! Les adeptes sont nombreux, et la seule façon de pouvoir être installé vite et bien est d’arriver tôt, très tôt ! Le restaurant ouvre à midi, et il se remplit terriblement vite.

Une fois installé, on peut faire son choix dans un menu qui ressemble à une liste griffonnée sur une feuille de papier.

Tous les grands classiques de la brasserie parisienne sont proposés bien sur à des prix défiant toute concurrence. On peut se régaler ici de midi à minuit, prendre un verre, ou se régaler d’un dessert et un petit café dans une atmosphère joyeuse et animée.  Même si l’île flottante n’était pas à la hauteur de mes attentes (petite et un peu trop compacte) je valide cette nouvelle adresse. Mais attention à ne pas se laisser déborder par le succès !

Bouillon Pigalle 22 boulevard de Clichy – 75018 Paris 01 42 59 69 31

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager

Déguster

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>