Paris Tel Aviv Air France business : seriously ?

Je me souviens de chaque instant, de chaque minute de mon premier voyage en business. C’était il y a quelques années à peine, et j’en ai savouré chaque instant. Que les choses soient claires : il s’agit pour moi d’un moment unique, d’une expérience exceptionnelle dont je mesure pleinement la valeur. Alors, quand Air France me prive de ces moments de bonheur, en faisant passer une vague amélioration de classe eco pour un vol classe affaire payé au prix fort, je dis non !

Air France Business : c'est écrit dessus !

Air France Business : c’est écrit dessus !

 

Paris Tel Aviv Air France business : le confort ?

La caractéristique première d’une classe affaire est un confort incomparable. Sur les longs courriers, les nouveaux sièges se transforment en lit intégral, disposent d’un espace de rangement, d’un écran individuel et j’en passe.

Sur le vol AF1621 Paris Tel Aviv, pas de siège dédié, une assise exactement identique en business et en eco. Cela donne donc lieu à une position en mode « genoux dans le nez », et quand la personne du siège avant décide d’abaisser son dossier. Seule concession : un siège libre pour deux sièges occupés ! En d’autres termes, un siège business correspond à un siège et demi en eco. Mais alors, quand on ne connait pas l’autre personne installée sur la rangée, qui utilise le siège du milieu ? On doit se répartir des créneaux horaire ?!

Le service

En classe affaire, en théorie, chaque détail compte. En théorie, on se sent unique, choyé, traité comme un roi. En théorie, et en pratique dans certains cas. Mais certainement pas dans le cas qui nous occupe !
La serviette humide que l’hôtesse est censée vous remettre avec sourire et délicatesse est sous plastique et on vous la jette en passant.

Personne ne passera ensuite la récupérer : faites en ce que vous voulez. Imaginons maintenant que vous êtes en déplacement professionnel. Vous souhaiteriez naturellement éviter de ranger votre « tailleur / costume / manteau » en mode roulé boulé entre deux valises. En classe affaire traditionnelle, votre tenue sera confortablement installée dans un placard dédié, sur cintre, bien droite. Mais pas sur le vol AF1621 ! Ici, c’est chacun pour soi et on se débrouille comme on peut en enfonçant vêtements et bagages dans les compartiments au dessus des sièges. En business, Air France vous gratifie d’une petite pochette contenant un masque pour dormir, des bouchons d’oreille, une brosse à dents, etc… J’avoue que je les affectionne particulièrement. Habituellement l’hôtesse passe avec un grand sourire pour que chacun choisisse sa couleur puisqu’il y a, pour chaque modèle, plusieurs déclinaisons. Sur le vol AF1621, la pochette, si on la voit, est déjà posée quelque part sur un des sièges en mode chasse au trésor.

pochette Air France sous plastique

pochette Air France sous plastique

Par ailleurs, elle est sous plastique, pourquoi se soucier de l’environnement ! Autant donc pour le plaisir de l’échange avec l’hôtesse, autant pour le plaisir du choix, autant pour le plaisir tout court.

Dans les toilettes, on trouve habituellement une gamme de produits Clarins pour se démaquiller ou se rafraichir. Mais sur le vol AF1621, non seulement pas de produits de soins, mais une poubelle  « INOP » – comprendre sans doute inopérante – donnant lieu à un monceau de papiers usagés entassés pendant tout le vol.

Elégant, esthétique, et très hygiénique !

Plaisirs des papilles

Champagne à volonté, petits amuses bouches, repas servi sur une nappe dans de vraies assiettes avec de vraies couverts. Passage encore pour proposer un dernier verre, et puis un café, ses macarons ou autres délices sucrés, voilà ce qui est habituellement proposé. Habituellement ! Sauf que là, rien de tout ça. Un verre pour se détendre une fois installé ? Non ! Un verre après le décollage pour se préparer au repas ? Non !

repas Air France classe affaire

repas Air France classe affaire

Quand au repas, intitulé dîner, il a été servi à 17:40 ! Parce que, vous comprenez, les hôtesses ne sont pas exclusivement dédiées à la classe affaire, elles doivent se dépêcher ensuite d’aller s’occuper du service en eco. Et là, pour le coup, ils ont dîné à heure presque plus raisonnable en mode dîner anglais ou Americain pour seniors !

Le repas, parlons en ! Servi sur un plateau en plastique avec entrée plat dessert réunis , un café vite fait, un passage éclair, pour un petit biscuit – dommage, trop tard, on a déjà fini le café.  Et c’est fini ! Un autre passage pour le plaisir d’une dernière boisson chaude ou pas ? Non, pour quoi faire !

Divertissements en vol

En ce qui concerne les divertissements, films ou autres séries télevisées, venez avec votre écran où aller voir ailleurs. Il faut se connecter à la WIFI , et croiser les doigts. Une dizaine de films est proposée, il ne faut donc pas faire son difficile. Et si la WIFI tombe en panne, c’est tant pis. Je cite la chef de cabine :  » ah ben oui, l’appareil s’est éteint. Je ne peux rien faire, je n’ai pas le droit d’y toucher » ! Alors pour me distraire, j’ai écrit ce témoignage ….

Vous l’aurez compris, le sens de l’humour d’Air France n’a pas de limite. Son sens du mépris pour ses passagers non plus. Parce que qualifier ces 5 premières rangées de business est une insulte à chacune des personnes qui en occupent les sièges.
Et quand il n’y a pas de solution technique et que c’est ce type d’avion qu’il faut utiliser il est assez simple de déclarer que les vols paris Tel Aviv n’ont pas de classe affaire. Point.

Quant aux réponses aux réclamations soumises ( une en vol à l’aller, une deux jours après en ligne sur le site, et la dernière en vol sur ce fameux vol), j’attends toujours une réponse, mais rien ! Rien du tout !

La réponse à ma réclamation

Suite à ma réclamation donc, air France m’a généreusement offert 5000 Miles. Idem pour mon mari, qui est Platinum sur le programme de fidélité Flying Blue ! Dans le mail reçu, on m’invite à lire ce qui est dit sur le site officiel de la compagnie concernant la cabine Business sur ce vol spécifique. Je dois dire que j’ai encore du mal à m’en remettre ! Je n’ai pas pu résister au plaisir de lire entre les lignes.

étude de texte

« À bord, vous disposez d’un siège situé à l’avant de l’avion, dans une cabine séparée – séparée par de charmants rideaux qui restent ouverts au décollage et qui, de toutes façons, n’empêchent personne de passervous pouvez ainsi embarquer et débarquer de façon prioritaire. Le siège à côté de vous reste libre pour garantir votre confort et votre tranquillité. Oui, enfin, ce siège libre l’est aussi pour l’autre passager de la rangée : à qui est-il utile ?
Profitez d’un siège en cuir, élégant et confortable, sur nos Airbus 319, 320 et 321.  C’est drôle, mais sur la photo de la cabine entière, on constate qu’en eco les sièges sont exactement identiques ! L’appuie-tête, ajustable, est revêtu d’une têtière en cuir rouge, rappelant l’esprit d’Air France. Installez-vous confortablement : les accoudoirs centraux sont entièrement relevables et vous disposez d’un coussin moelleux. Curieux,  ces accoudoirs ne seraient-ils pas exactement identiques en eco ? Mais du coup, pour quel avantage précisement payons nous trois fois plus ? Et sur les vols les plus longs*, nous vous offrons une élégante trousse de voyage contenant un masque et un nécessaire de toilette »

Ou comment Air France se moque ouvertement de ses clients !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

4 Comments

  1. 1

    Mais c’est honteux ! Je pense avoir voyagé deux ou trois fois en business et première (à l’époque où on se faisait surclasser grâce à ma maman, ancienne hôtesse). Comme tu les disais, j’avais beau être une enfant, je réalisais pleinement le privilège et le confort ! Quand le vois les tarifs de ces billets, ce que tu racontes tiens de la faute grave. C’est inadmissible et les passagers devraient être remboursés ! On voyage dans de meilleures conditions en charter !!

  2. 3

    J’ai eu la chance de faire une partie d’un Montréal Paris en classe affaires d’Air France et c’était sublime. Très loin de ton expérience, je te comprends d’être choquée si tu as payé le plein tarif.

    Ça me fait penser à la classe affaires sur les vols intérieurs de l’Amérique du Nord. Je n’ai jamais compris l’intérêt de payer plus pour des sièges pareils à ceux d’économie mais avec de l’alcool en plus ! Il devrait y avoir un autre nom pour ce type de sièges.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>