Jour 31 – déçue

En ce jour 31 du confinement, j’ai besoin d’une pause. Regarder le ciel bleu, prendre le temps de caresser mon chien. La promener, apprécier, puis rentrer. Pas de courses à faire, aucune réflexion sur de nouveaux projets, rien. Le calme, le repos, laisser du temps au temps. Entre autres parce que je suis déçue.

Jour 31 – réflexion sur les relations humaines

Cette période m’a permis d’explorer la variété des relations humaines. Et c’est, comme à chaque fois, une source de perplexité. Ce confinement est indéniablement une occasion de comprendre vraiment qui sont celles et ceux autour de nous qui comptent, et ceux pour lesquels nous comptons aussi. Avec son lot de déceptions, et son lot de bonnes surprises aussi !

Pour ce qui est des amis, certains ont naturellement donné des nouvelles. D’autres ont accueilli avec plaisir les nouvelles que je donnais, et l’intérêt que je leur portais. Et globalement, les liens sont intacts, voire même renforcés.

Et puis il y a le domaine professionnel. Et là, la réalité a été plus violente. J’avais la naïveté de penser qu’au fil des ans, de vraies relations s’étaient créées.  Mais de fait,  à quelques exceptions près, que j’ai remerciées en direct, aucun contact. Pas de mail, pas plus de sms, rien. Le silence radio. Je parle de toutes ces agences si promptes à me solliciter pour leurs clients, à demander comme un service de parler de telle ou telle actualité. Tous ont oublié l’humain que je suis, moi, derrière mon blog, mon compte Insta ou mon Twitter.

Au début donc, silence de mort. Puis, peu à peu, j’ai commencé à recevoir à nouveau des communiqués de presse, des listes à la Prévert de jolies initiatives de telle ou telle marque. Sans oublier les suggestions de recettes, avec les plats ou ustensiles indispensables pour les réussir. Et aussi les activités à faire en temps de confinement, et j’en passe. Sans oublier des demandes en message privé, accompagnées de « ce serait sympa d’en parler » et autres formulations.

Et bien non, j’en ai assez ! Etant donné que je ne suis pas rémunérée, la moindre des choses est d’entretenir la relation, de continuer à me donner envie. Et si ce n’est pas le cas, je vous garantis que j’irai trouver mes actualités et mes sujets par mes propres moyens !

Voilà, il fallait que ce soit dit.

Prenez soin de vous, prenons soin de nous.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

6 Comments

  1. 1

    C’est vrai qu’il y a matière à observer !
    Et aussi que certaines demandes de marques tombent vraiment à côté « eh salut on t’a proposé en janvier une visite de notre boutique de choco et d’en parler sans contrepartie. Tu te souviens ? Du coup, ce serait sympa d’en parler aussi maintenant, toujours parce que tu nous aimes bien » 😉 Ou « ah ce serait super si vous parliez de notre service que vous ne connaissez pas dans les articles qui racontent vos semaines de confinement ». J’attends les relances 😉
    Tu as raison, côté agences/blogs, le contact est globalement coupé. Mais ce n’est pas nouveau : je pense à une agence avec laquelle j’avais un super contact et qui a du jour au lendemain arrêté de me convier puisque je suis trop blogueuse et pas assez Instagrammeuse. Peut-être est-ce aussi une question de temps ? L’agence n’aurait pas le temps de se préoccuper de l’humain derrière… Il y a beaucoup d’affect pour nous mais, de l’autre côté, c’est du travail.
    Bonne promenade avec ton chien et le coucou à ton aspirateur 😉

    • 2

      J’ai toujours eu tendance à voir le bon côté des choses, mais en cette période étrange, mon esprit vagabonde… Et c’est là que je me suis dit que ces agences qui ont tant besoin de nous, qui ne nous rémunèrent pas pour des raisons diverses et variées, pourraient au moins nous accorder leur intérêt humain. Parce que, même si c’est du travail pour eux, il n’est pas interdit d’être humain et empathique dans son univers professionnel ! Nous aurions tous à y gagner. Bref, j’étais de mauvaise humeur. Et je vais de ce pas sortir Ebene et choisir le scénario de mon prochain Tiktok aspirateur !

  2. 5

    Ah l’humain dans les agences… Comme Aurélie,je suis trop blogueuse et pas assez instagrameuse, donc ça fait un moment que je n’ai plus de nouvelles de certaines agences avec lesquelles je pensais avoir tissé des liens. Et du coup quand je reçois des MP, je le ignore superbement ! Bref, ce n’est pas nous qui perdons au change !

  3. 6

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>