effets secondaires – réflexions sur l’être humain

Je vous propose de suivre avec moi les rebondissements, puis le dénouement de l’affaire que je vais vous décrire…. Nous pourrions même prendre des paris sur la conclusion de cette énigme, et nous aurions ainsi un début de réponse à la question qui me taraude: faut-il avoir foi en l’être humain?

Les faits:

mars: nous réservons, pour deux semaines début août ,une superbe maison dans le Lubéron afin d’y passer des vacances familiales; nous versons ,comme il se doit, des arrhes à l’agent immobilier qui gère la location;

juin: j’apprends la grande nouvelle, nous passerons l’été, non pas dans le lubéron, mais à Paris, radiothérapie oblige; immédiatement j’en avertis M. R., l’agent immobilier évoqué précedemment, qui s’engage la main sur le coeur à nous restituer la somme s’il parvient à relouer la maison (là, déjà, je me dis: il est bien dommage qu’il ne m’ait pas proposé de lui régler les arrhes par carte bleue, ce qui m’aurait permis d’être remboursée en faisant jouer mes assurances; « je n’ai cependant qu’à m’en prendre à moi-même », me dis-je, je n’y ai pas pensé)

le temps passe, pas de nouvelle de M. R.;

lundi: nous décidons de le rappeler; c’est LUI qui s’en occupe. Le discours de M.R. est alors le suivant: « voyez-vous, la maison a effectivement bien été relouée, mais pas par mon agence, voyez-vous; donc je vais voir avec les propriétaires, s’ils sont prêts à faire « un geste » « ….De plus, M. R. précise qu’il n’a pas gardé les arrhes, mais qu’il les a bien sur imédiatement donnés aux propriétaires à réception!….Mais une fois de plus, il jure grand dieu qu’il s’occupe de tout, et nous tient au courant….

Alors là, déjà, le doute commence à s’insinuer dans mon esprit …(il était temps vous me direz!) Non, parce que là, un faisceau d’indices se créée: il dit qu’il appelle, il n’appelle pas, il dit qu’il a donné les arrhes aux propriétaires – je ne suis pas une professionnelle du fonctionnement des agences immobilières, mais bon, on peut supposer qu’ils ont besoin de fonds de fonctionnement….bref!)

Aujourd’hui : quatre jours s’étant écoulés depuis notre dernier contact, la moutarde me monte au nez, et là, je décide de l’appeler moi-même, et de lui expliquer la vie! Puis je me dis qu’il vaut mieux jouer finement, et donc finalement, l’ayant en ligne, je lui dis que s’il a besoin de documents officiels de l’hôpital pour faire jouer des assurances, je peux lui communiquer, mais que j’aimerais savoir où il en est; et là, pareil – idem – the same! « Mais bien sur madame, sachez que je m’occupe de tout , j’ai essayé de joindre les propriétaires, je leur ai laissé un message, ils m’ont rappelé mais je n’étais pas là » ..blablabla

Je raccroche donc, en lui disant que je compte sur lui et que j’attends de ces nouvelles;

et là , vous m’auriez vue , toute seule avec mon téléphone dans la main, entrain de m’auto insulter: parce que , figurez-vous, je l’ai cru! Et oui, il m’avait l’air sincère! Mais je suis bête ou quoi? Pourquoi , à chaque fois, cette foi en l’être humain, qu’on pourrait qualifier parfois de naïveté navrante?

Alors voilà où nous en sommes! Et là, je vous le demande: va-t-il nous rembourser? est-ce qu’il nous mène en bateau depuis le début et a fermement décidé de garder l’argent? Est-il vraiment débordé et donc n’a pas eu le temps de s’occuper de notre cas?

Je prends tout pari et tout avis de votre part, et je m’engage, ici et maintenant, à rendre public son nom et son site si, comme on pourrait le craindre, nous en restons pour nos frais!

Voilà, encore un effet secondaire inattendu de cette radiothérapie….!

suite au prochain article….!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

5 Comments

  1. 1

    LRAR

    Le problème avec les relances téléphoniques, c’est que ça ne laisse pas de trace ! A mon avis, un lettre recommandé avec AR, reprenant point par point l’historique de vos conversations téléphoniques et le sommant (toujours courtoisement, bien sûr) de vous apporter une réponse précise aurait plus de poids… Et si par la suite, vous deviez en venir à des choses plus… officielles (assoc. de consommateurs, avocats, …) vous auriez des éléments…

    En tout cas, bon courage !
    … Et dites vous que même si c’est très ch…, c’est tt de même moins important que votre « combat » parisien

  2. 2

    Je suis d’accord avec la personne ci-dessus, il faut envoyer une lettre avec AR et garder des traces de tous les courriers. Je trouve ça vraiment lamentable, on croit rêver. Si vous n’obteniez pas gain de cause, effectivement divulguer son nom et son agence me paraît opportun. Courage!

  3. 3
  4. 4
  5. 5

    je sais bien, la terminologie est capitale (arrhes versus accompte) mais ce que je lui repproche par dessus tout c’est cette façon de me mener en bateau et de me mentir à répetition avec une telle conviction!
    Et puis peut-être que j’ai raison, peut-être qu’il est sincère, peut-être que….
    Bon, enfin, on verra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>