le restaurant Zinc Opéra – le petit frère du 39V !

 Zinc Opéra

 8 Rue de Hanovre  75002 Paris

tel : 09 66 96 94 68

cadre

service

rapport qualité/prix

prix indicatif : menu entrée/plat/dessert 49€

 

 le cadre

n’ayant que des compliments à faire sur le service et le repas, je m’autoriserai ici à émettre mes seules réserves : hormis quelques rares tables en fond de salle à l’abri derrière une demi cloison, le reste manque d’intimité et de chaleur dans cette salle tout en longueur .. Mais vous verrez que tout cela est bien vite oublié !

l’accueil et le service

parfait ! Je répète, parfait ! Et pourtant, vous savez à quel point je suis pénible sur ce type de sujet ! Mais voilà, là, il n’y a juste rien à redire ! D’entrée de jeu, je les ai testés : j’avais réservé une table pour quatre, et celle qu’ils nous ont proposée se trouvait être à mon goût moins bien placée, face à la porte, que l’autre, identique, mais légèrement protégée . Pourtant, nous nous sommes installés, mais au bout de cinq minutes, n’y tenant plus, j’ai interpelé un des serveurs pour demander s’il était possible de changer, et la gentillesse avec laquelle il a accepté m’a immédiatement transportée ! Et tout le reste de la soirée a été à l’image de cette première impression

les plats

le choix est varié, la proposition de menu concise mais parfaite. Des grands classiques de la cuisine française, du foie gras au tartare en passant par le navarin d’agneau .

Commençons par les entrées :

le foie gras, accompagné de son chutney de figues : un mariage parfait ! Et le foie gras …Ahhh, ce foie gras au cognac … !

un saumon mariné qui a su séduire et surprendre celui qui l’avait choisi , dans cette version réinventée  » façon hareng  » !

les plats

un tartare de thon, fondant et parfaitement assaisonné .

le navarin d’agneau, ou quand la tradition s’invite à une table moderne et actuelle

tout comme le lapin et son surprenant gratin de macaronis qui aura peut-être légèrement pâti de son séjour dans un poêlon clos

les desserts

Deux d’entre nous ont opté pour le baba au rhum … Et c’est une petite déception qui a été au rendez vous ! Pourquoi ? Parce qu la taille du baba les a laissés baba !

Le pain perdu, lui, ou plutôt la brioche perdue, ne jouait pas dans la même cour ! Copieuse et gouteuse, une grande réussite !

Et pour finir, un de mes desserts favoris, subtil et aérien, décoré d’une cage de sucre caramélisé, dont je n’ai pas laissé une miette

Pour conclure, un endroit parfait pour un dîner informel entre amis dans ce quartier des grands boulevards, éventuellement avant ou après un bon film ! Notez bien cette adresse !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>