Les bancs publics, à Paris et ailleurs

Les bancs publics – Une longue histoire d’amour

Bien sur, il y a LA chanson, celle à laquelle certains d’entre nous penseront sans que j’ai même besoin de l’évoquer.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais là ne s’arrête pas l’utilité de ces fameux bancs, que l’on croise dans la ville, à Paris, mais aussi partout en France, et dans le monde entier.

C’est un concours photo sur Terra Eco qui m’a donné envie de parler de ces fameux bancs,  et la lecture de l’article associé d’ailleurs.

En y réfléchissant, on comprend à quel point le banc permet de contribuer à la vie sociale de la ville.

Ainsi, l’architecte danois Jan Gehl qui ‘occupe de revitaliser des quartiers à Londres, New York, Sao Paulo, Sydney et Copenhague en fait un des douze critères d’aménagement optimal de quartiers piétons.
Les bancs publics sont indispensables pour permettre à tous de se promener dans la ville et de pouvoir fractionner son trajet : pensez à ces personnes âgées qui n’envisageraient plus de mettre le nez dehors si elles n’avaient pas la certitude de pouvoir ponctuer leur promenade de pauses salutaires.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le banc permet aussi de profiter des espaces extérieurs, de l’espace urbain, totalement gratuitement. Sans bancs, il faudrait impérativement débourser ne serait ce que quelques pièces pour s’offrir le privilège de s’installer au soleil, dehors, quand le printemps arrive comme aujourd’hui.

Et bien sur, c’est sur les bancs que naissent les échanges entre inconnus, les rencontres, le temps des papotages !

Je me suis promenée dans les rues, et j’ai observé ces fameux bancs …

Même  vides, certains invitaient à la rencontre et à l’échange, comme tournés l’un vers l’autre !

Banc4

On en croise qui accueillent de curieuses créatures….

Banc3

D’autres font dans l’originalité, et invitent clairement à la lecture.

bancPierre

Le banc est en fait associé au dynamisme de la ville.
Plus elle est créative, plus elle bouge et plus elle installe de bancs comme Nantes ou Bordeaux par exemple, permettant de micros séjours sur la place publique.
Ils sont indispensables, sur les places désertées par les voitures, ou encore les berges offertes aux piétons : sur les berges de Seine, j’en ai vu l’été dernier pour le moins originaux !

BancJaune

Un grand nombre de villes dans le monde ont compris l’importance de ce mobilier urbain. 

Aux Etats-Unis, à Central Park, on peut adopter un banc ! Central Park compte un total de 9000 bancs. Si vous avez envie de laisser un mot personnel ou de rendre hommage à quelqu’un qui vous est cher, il ne vous reste donc plus qu’à choisir votre banc et à contacter cette adresse e-mail : benches@centralparknyc.org

Vous aurez alors la joie de découvrir votre banc équipé d’une petite plaque métallique au nom de la personne à laquelle vous le destinez.

Alors, si on prenait le temps de s’assoir sur un banc ?

BancItalie
Merci à Terra Eco pour ce voyage citadin !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

3 Comments

  1. 1
    • 2

      j’ai découvert ce magazine, et j’adore l’approche qu’ils ont de l’écologie, la démarche citoyenne et responsable bien loin des fanatiques donneurs de leçon, mais avec des sujets qui nous parlent à tous ! Alors comme c’est un mensuel, je pense que je ferai maintenant un article par mois sur un de leurs sujets 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>