Libérée, délivrée…De ma shopping addictude ?

Libérée, délivrée…

C’est décidé , je n’achèterai plus jamais …!

shopping
Promesse d’ivrogne, ou plutôt de shopping addict après une vente privée super exclusive réservée à quelques happy fews !
Parce qu’en fait, je suis plutôt …

Partagéeee, déchiréeeeee…

Entre le bon sens qui me dit que je n’ai vraiment pas besoin de tout ça, et l’envie, la tentation.

Les files d’attente sont propices à l’écriture en ce qui me concerne.
Merci M. Steve J. pour cet outil portable qui me permet d’écrire et de reporter immédiatement mes idées les plus profondes alors que je fais la queue en attendant de pénétrer dans ce haut lieu de la tentation vers lequel je me dirige. Ce serait certainement plus compliqué avec du parchemin et une plume…
Bref.
J’ai eu la chance rare d’accéder à une vente « spécial personnel » d’une marque de luxe.
Imaginez : tout d’abord, la réception de l’invitation :excitation, impatience, nuit san sommeil qui précède le jour J .
Le réveil sonne et c’est parti.
Arrivée sur place une file d’attente, correcte, qui laisse espérer que le but est proche, très proche.
Calme et elegance des heureuses élues qui devisent gaiment, chacune arborent son itbag, son look branché chic d’un début de weekend.
Capture d’écran 2015-12-12 à 15.47.52
Sans oublier le bonnet ; parce que le bonnet, c’est chic ! Si, si, même avec un pompon !

Et soudain, le graal ! On avance, on pénètre dans l’ascenseur.
Les portes s’ouvrent et …

soldes1
C’est la ruée.
Une ruée en toute retenue – nous sommes des gens bien élevés – mais on sent les battements de cœur qui s’accélèrent, les pas qui se font plus insistants.
C’est chacun pour soi.
On ne peut acquérir qu’un  nombre limite de sacs par personne, mais avant le renoncement qui s’imposera, il y a le temps des hésitations entre les choix multiples.
Même si certains des modèles les plus convoités ont disparu depuis longtemps, les bras des acheteuses en puissance se chargent, les épaules aussi, tout prendre en main avant qu’une autre s’empare de l’objet de tous les désirs.
Après de longue minute d’hésitations et de pauses devant les rares miroirs à disposition, chacune fait son choix, et donne le précieux sac en plastique chargé de ses trésors à de gentils gardiens du graal qui les stockent pour que nous puissions nous rendre le cœur léger continuer à faire nos emplettes du côté du prêt à porter.
Et là, finie la retenue de l’espace maroquinerie !
Les masques tombent, les robes et pulls aussi et c’est une sorte d’hystérie collective silencieuse : pour ces essayages sans cabine ni pudeur.

Soldes2Après tout, nous sommes entre nous !

Tiens un ou deux hommes passent ! Qu’importe. Eux aussi participent à la quête d’une autre façon et sont aveuglés par les prix qui défient véritablement toutes les prévisions.
Une fois les essayages terminés, on peut récupèrer tout son butin pour se rendre à la caisse.
Le rythme cardiaque redevient normal et la joie de pouvoir débourser tranquillement des centaines d’euros se lit sur tous les visages.
Très vite, chacune reprendra le cours de sa vie, après avoir échangé quelques sourires entendus avec ces inconnues, soudain si proches, puisqu’elles ont, ensemble, partagé une expérience quasi orgasmique qu’elles seules pourront comprendre.

Alors moi aussi j’ai frémi, moi aussi j’ai eu des palpitations, des doutes, des montées d’envie irrépressible, besoin incontrôlable de dépenser, d’acquérir a tout prix ce dont je n’avais bien sur pas du tout besoin.

Mais une voix a l’intérieur commence a se faire de plus en plus forte, de plus en plus insistante.

Est-ce vraiment nécessaire ?

Attention, je n’en suis qu’au stade où je me dis qu’il faudrait peut être faire une cure de désintoxication.
Je mentirai si je disais que je suis ressortie les mains vides.
Mais la voix de fait de plus en plus présente.
Je sais qu’à la prochaine occasion, l’excitation reviendra quand je découvrirai une invitation similaire à celle ci ( et pour laquelle je tiens à remercier C. Qui se reconnaîtra!)

Mais je sais aussi que le jour où je saurai refuser est proche.
Et ce jour la, la shopping addict que je suis sera…

Liberéeeeeee, delivréeeeee !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

1 comment

  1. 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>