Sézane Paris – le concept poussé à l’extrême

Sézane Paris – concept store

Sézane Paris, et plus précisément l’appartement Sézane, fait partie des derniers concept stores incontournables à Paris.

Un lieu dont le nom frémit dans les conversations, un graal, l’endroit qu’il faut connaitre quand on se revendique expert en bonnes adresses parisiennes, fashionista avertie ou IT girl éclairée.

L’endroit où il faut absolument avoir acheté récemment un accessoires, un élément vestimentaire, des chaussures, un sac, quelque chose quoi !

Back to basics. Un concept store, c’est quoi ? Et s’il fallait en citer deux à Paris, vous diriez ?

Merci Paris

Merci Paris

Colette et Merci sans l’ombre d’une hésitation !

Pourquoi ? C’est simple ! Parce qu’ils ont, chacun à leur façon, innové. Créé. Inventé. Et c’est loin d’être le cas de toutes les enseignes qui ont suivi dans leur sillage en s’intitulant à leur tout fièrement  » concept store ».

Colette donc : la référence absolue en termes de produit exclusif, introuvable où que ce soit ailleurs à Paris ou même en France. A la pointe de la tendance, c’est ici qu’on trouvera en avant première l’apple watch, les dernières Stan Smith, le Nokia 3310 ou encore la nouvelle montre Chanel.

Toutes les collabs les plus branchées sont lancées ici à gros coup d’évènement, rencontres, présence de l’artiste et de longues files d’attente s’installent régulièrement devant le 213 rue Saint Honoré.

Et puis il y a le célèbre water bar, où l’on peut se restaurer en croisant quelques mannequins russes de passage dans la capitale.

Et puis il y a Merci. L’idée des créateurs, Marie France et Bernard Cohen, était de créer un lieu de vie à vocation philanthropique. L’objectif atteint : scolariser des enfants à Madagascar, cette ile qui leur a tant donné lors de leur première aventure ensemble : la création de Bonpoint.

Merci est en mouvement perpétuel tout en gardant une stabilité rassurante pour la proposition food avec le used book café et la cantine, et on y trouve tout : mode, accessoires, bijoux, linge de maison, et jusqu’aux meubles. Sans oublier les accessoires pour votre cuisine ou encore des luminaires et éclairages basse consommation.

Revenons en à l’appartement Sézane.

Sézane Paris – l’appartement Sézane

De plein pied sur la rue Saint fiacre, l’appartement Sézane ressemble furieusement à une boutique.

A l’intérieur, dès la porte poussée, on plonge pour commencer dans le paradis des chaussures.

Il y a des chaussures partout. Mises en scène, entre les fleurs, sur des étagères, partout en fait.

Pas de présentoir classique, la chaussure est installe là dans un lieu de vie et les essayages s’effectuent sur de larges banquettes plutôt que sur de petits poufs inconfortables. Et puis du coup, des dizaines de clientes peuvent essayer en simultané !

Bibliothèques et fauteuils de salon, le mobilier de cette boutique a de petits airs d’appartement, c’est vrai.

Quand on y pense, tout est dans le mélange des genres.

Des livres avec des fleurs dans une bibliothèque, côtoyant des coussins, mais aussi des Tshirts et des paniers.

Et puis il y a bien entendu il y a l’espace mode. Avec quelques portants installés au coeur du salon de l’appartement, ou serait-ce dans l’entrée ?

photo L'Express

photo L’Express

Quant aux cabines d’essayage, elles sont accueillantes, séparées de l’espace de vie, et on peut facilement imaginer les chambres derrière ces tentures.

Bon, j’avoue que le coin food manque à l’appel. Un corner coffee shop aurait été bienvenue pour pouvoir boire quelquechose avant de s’adonner au shopping en toute quiétude, ou en pause entre deux essayages.

Globalement l’appartement Sézane est un bel espace de shopping.  Un bel espace dans lequel Morgane Sézalory, la créatrice de l’enseigne, vend de jolies collections, à des prix abordables, conçues à Paris puis fabriquées pour les deux tiers en Europe.

Jusque là donc, et même si je ne vois là pas de véritable innovation dans ce lieu par ailleurs plutôt agréable et spacieux, on pourrait dire qu’il s’agit là d’un concept store comme on l’entend aujourd’hui.

Mais Sézane ne s’arrête pas là, et il y a quelques mois c’est la librairie Sézane qui a vu le jour.

Sézane Paris – la libraire Sézane

Et c’est là que j’arrive à la frontière de ma compréhension du concept.

Parce que dans la librairie, ce sont des sacs qui sont vendus.

Et les livres sont relégués au rang d’objets de décoration. Voire de support pour la présentation des sacs précédemment cités.

Alors je n’ai peut-être rien compris.

Est-ce qu’ici on peut acheter tous les livres présentés, ou encore s’installer et lire tranquillement en sirotant un café, d’ailleurs offert par la maison ? Pas à ma connaissance.

Parce que les livres sont bien présents, visiblement de seconde main, sans étiquetage de prix.

Et je n’ai pas vu qui que ce soit installé et plongé dans la lecture d’un de ces ouvrages. Cela ferait d’ailleurs du lieu une bibliothèque plutôt qu’une librairie.

Par contre, les désormais célèbres bourses Sézane sont bien présentes, avec le détail du mode opératoire pour faire créer son propre modèle sur mesure.

Conclusion : dans cette « librairie Sézane «  , ainsi appelée en écho supposé de l’amour des livres de ceux qui l’ont créée, le livre est mort, inexistant, transformé en papier peint version 3D.

Et là je dis non ! Parce que dans ce cas précis, il ne s’agit plus de concept, mais d’insulte aux écrivains de tous les ouvrages installés là.

Alors que quelqu’un me dise ici et maintenant que je me trompe ! Qu’on me dise qu’ici les livres sont à vendre, et que, pourquoi pas, l’argent est reversé à une association caritative ( ce qui bouclerait la boucle avec Merci et son used books café ) !

J’attends !

Appartement Sézane 1 Rue Saint-Fiacre, 75002 Paris

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

5 Comments

  1. 1
  2. 2

    Hello Nathalie,

    J’ai déjà été à la Librairie et voici ce que je pense : effectivement, les nombreux livres sur les étagères du fond ne sont pas à vendre, ceux qui sont en vente sont les livres mode et lifestyle présents sur les autres étagères (ils sont là pour faire joli aussi bien sûr). Je pense qu’il est possible de consulter les livres non vendus sur place (disons que le lieu s’y prête et, comme tu le mentionnes, le café est offert). A clarifier de vive voix avec le personnel de Sézane peut-être ?

    Alexandra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>