Fleurs de soleil – Thierry Lhermitte

La pièce « Fleurs de soleil  » est une adaptation théâtrale du livre éponyme de Simon Wiesenthal, le chasseur de nazis. « Peut-on tout pardonner? » est la question au coeur de cette introspection de l’auteur. C’est l’occasion pour Thierry Lhermitte d’un seul en scène, une première dans sa longue carrière d’acteur.

Fleurs de soleil – le pardon

Dans le livre « Fleurs de soleil » Simon Wiesenthal nous raconte un événement hors norme de sa vie de détenu juif en 1942. Dans l’hôpital où il travaille, un jeune nazi sur le point de mourir fait acte de repentir et lui demande son pardon pour les actes monstrueux qu’il a commis. Wiesenthal refuse, et ce choix le hantera toute sa vie. Rescapé des camps, il posera tout au long de sa vie cette question qui le taraude à des intellectuels, écrivains ou journalistes. Mais aucune de leurs réponses ne lui apportera la paix. C’est ce chemin, de la confession du nazi à la quête de réponse, qui est conté dans la pièce.

Mise en scène

C’est Thierry Lhermitte, seul sur scène, qui endosse le personnage de Simon Wiesenthal. Une toute première fois pour cet acteur si familier du public et au capital sympathie sans limite ! Ici, impossible de s’appuyer sur ses compères du Splendid ni sur personne d’autre que lui-même pour susciter la complicité ou l’émotion. C’est sur ses seules épaules que repose la lourde tâche de nous guider dans ce passé tragique à travers l’expérience personnelle de l’écrivain. Il narre le récit en arpentant la scène, et les réponses des personnalités interpellées ponctuent le texte, illustrée par leur visage sur un écran, et leur réponse en voix off. Des personnalités telles que Simone Veil ou Mathieu Ricard donnent chacune une lecture personnelle du sujet, riche de l’expérience vécue de chacun, de ses croyances et de sa philosophie. Mais la question reste entière et se pose à chacun de nous : peut on tout pardonner ? En sommes nous capables ? Aurait-il dû le faire ? Et vous, auriez vous pardonné ?

Et ce que j’en ai pensé ?

Je tire mon chapeau à Thierry Lhermitte qui fait ce pari audacieux et courageux d’affronter seul une pièce, un public et une expérience inédite pour lui. La pièce dure moins d’une heure et passe en un éclair. On en ressort porteur de cette même question : saurais je pardonner l’impardonnable ? Pourtant, je pensais être submergée par l’émotion en écoutant ce récit qui s’inscrit dans une des périodes les plus sombres de l’histoire de l’humanité. En fait, la distance entre le narrateur et les événements contés ne m’ont pas offert la violence des émotions. Volonté du texte,  de son adaptation, ou encore de son interprète ? À vous de le dire…

applaudimètre : 6/10 – % du public debout pour applaudir : 0 – nombre de spectateurs ayant quitté la salle pendant la pièce : 0

Fleurs de soleil théâtre Antoine 14 boulevard de Strasbourg 75010 Paris
19h00 du jeudi au dimanche jusqu’au 29 mars 2020
Merci à JMDprod pour cette invitation.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>