Jour 17 – quand est ce que ça s’arrête ????

Oui, depuis le 1er jour, je m’occupe, je m’agite, et le temps passe, plutôt vite d’ailleurs ! Mais insidieusement la question s’installe. En fait, de quoi sera fait demain ? Et pire encore, le doute, la crainte que rien ne change, alors que tout devrait devenir different après ce que nous aurons vécu. Alors, faute de savoir de quoi sera fait l’après, on se demande déjà comment on va y arriver…

Jour 17 – la sortie du confinement sera progressive

C’est aujourd’hui que nous l’avons vraiment compris, même si cela semblait déjà logique et prévisible. Le premier ministre a donné cette information, sans plus de détails aujourd’hui. Et cela aussi, c’était logique. Parce que nous sommes dans une situation jamais rencontrée dans l’histoire de l’humanité. Alors même les plus grands experts tâtonnent, et surtout ils vont devoir tout inventer en espérant faire au mieux. Quant à nous, il nous reste à espérer. Espérer être dans la première vague des « libérés ». Espérer être immunisé. Et si ce n’est pas le cas, être sur de pouvoir se protéger contre ce virus qui va continuer à rôder encore longtemps.

Et après ?

Dans la version blockbuster hollywoodien du scénario qui se dessine, les humains changeront, le monde deviendra meilleur.

Nous serons devenus proches de nos voisins que nous connaissions si peu. Et nous continuerons à nous entraider, pour les petites choses et les grands moments de la vie.

Nous évoluerons dans notre façon de consommer. Finis les achats saisonniers de tenues en provenance directe du bout du monde et à prix cassés. Ces vêtements que nous portant le temps d’une saison pour ensuite s’en débarrasser, en dons ou vente sur Vinted. Finis les fruits et légumes aux pesticides. Nous redoublerons d’exigence face au contenu de notre assiette, que nous achèterons en France, chez des agriculteurs qui auront reçu toutes les aides nécessaires à leur passage en bio.

Il ne sera plus question d’utiliser la voiture dans les villes, à commencer par Paris. Quand on voit à quelle vitesse l’air s’est purifié et la nature a repris ses droits, on est en droit d’être optimiste !

Nous ferons du tourisme autrement. Parce que la France et l’Europe sont belles, et qu’il ne sera plus question de traverser la planète pour un weekend.

Mais serons nous à la hauteur ? Le pays, les gouvernements bien sur, mais nous, à titre individuel ? A quoi serions nous prêts à renoncer définitivement pour participer à la construction du monde d’après ?

Et vous, vous le voyez comment ce monde d’après ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

2 Comments

  1. 1

    Pas du tout optimiste pour la suite, certains et certaines « piaffent d’impatience » pour repartir,le « break » a assez duré,et pour les gouvernants le financier avant tout,oh diable la planète.
    Le livre de Fred Vargas « l’humanité en péril » le résume si bien!!!
    Je viens de lire le billet « fort » de Philippe du blog Gris bleu,tout est dit.
    Beau W.E malgré tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>