Jardin du Luxembourg – incontournable parisien

Le jardin du Luxembourg est une référence absolue quand il s’agit de promenade parisienne. On y flâne, on se pose pour un déjeuner rapide, et puis on y vient en famille. Les photographes raffolent de ses chaises emblématiques, de son kiosque à musique, et de sa fontaine Médicis. Des cours de tennis accueillent les plus sportifs, des activités sportives sont proposées. Et puis il y a le lac et ces voiliers aux voiles multicolores. Quant à la pause gourmande, elle est garantie à toute heure avec la Table du Luxembourg .

Jardin du Luxembourg – la Table du Luxembourg

Commençons par l’adresse que j’ai découverte il y a quelques jours : la Table du Luxembourg. Je dois avouer que je suis souvent dubitative concernant les restaurants  de nos jardins parisiens. La Table du Luxembourg m’a prise par surprise, et elle fut bonne ! Nous sommes ici dans un véritable restaurant. La carte est riche, les plats faits maison. Ouvert en même temps que le jardin, il vous propose petit déjeuner, déjeuner, goûter, diner et même Happy Hour ! Et puis le chef, Philippe Renard, ancien chef étoilé du Lutétia, n’est jamais bien loin. Il échange volontiers avec les convives attablés

A l’heure du déjeuner, il y en a pour toutes les envies. De la salade au tartare, en passant par le dos de cabillaud ou la belle entrecôte, petites faims et gros appétits y trouveront leur compte.

La Table du Luxembourg - la carte

La Table du Luxembourg – la carte

Ici, les produits sont de saison, bio pour la majeure partie.

Alors n’hésitez plus. Quand vous cherchez une adresse paisible nichée dans la verdure, direction La Table du Luxembourg.

La Table du Luxembourg Jardin du Luxembourg, 7 Rue Guynemer, 75006 Paris

Luxembourg – les kiosques, c’est fini

Le jardin du Luxembourg est un haut lieu de la balade en famille. On peut bien sur y faire naviguer de jolis voiliers en bois, sur le plan d’eau devant le Sénat. Et puis l’on pouvait faire plaisir aux enfants avec les kiosques à jouets qui proposaient ballon, cerceaux, ou encore moulin à vent multicolores.

Mais c’est fini. Les jouets aux couleurs chatoyantes ont été remplacés par des boissons sans âme et sans saveur, le tout décoré des fausses fleurs que j’exècre !

Luxembourg – approche culturelle

Le jardin du Luxembourg a une histoire faite de rebondissements. Elle commence en 1612 quand Marie de Médicis décide de quitter le Louvre pour le Palais du Luxembourg et ses jardins qu’elle va aménager en jardins florentins à l’image de ceux où elle a grandi. Lors de la Révolution le Palais servira de prison et le jardin considérablement agrandi puisque le couvent des religieux qu’il côtoyait lui est annexé. Un vrai clin d’oeil de l’histoire à Marie de Médicis puisque c’était ce qu’elle avait souhaité sans jamais y parvenir. Enfin, comme c’est le cas pour tant de lieux parisiens, c’est à l’époque du baron Haussmann et Napoléon III que le jardin reprend vie.

Napoléon souhaite qu’il soit dédié aux enfants et fait donc construire les fameux kiosques ainsi que des espaces de jeux. C’est également à cette époque que la Fontaine de Médicis, si photographiée aujourd’hui, fut construite, reconstruite, déplacée, et surtout agrémentée de son célèbre bassin !

Attention, inutile de vous précipiter pour la redécouvrir, elle est en travaux !

Par contre, vous pouvez toujours profiter des expositions photos régulièrement installées sur les grilles extérieures du jardin. Sans oublier le charmant musée qui accueillera à partir du 23 septembre l’exposition « Man Ray et la mode ».

Alors si vous êtes à Paris cet été, allez flâner au Luco …!

 

Partager

VIeme arrondissement

Vous aimerez aussi...

1 comment

  1. 1

    L’année dernière à la même date j’y étais accompagnée de mon « petit bout » de 3 ans.
    De beaux souvenirs précieux.
    Comme j’aime ce lieu et j’ai lu avec grand plaisir ce billet!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>