INVICTUS

Invictus est un poème de l’écrivain William Ernest Henley qui fut cité à de très nombreuses reprises dans la culture populaire et qui contribua à le rendre célèbre. C’est le poème auquel Nelson Mandela / Morgan Freeman fait réference tout au long du film .

Out of the night that covers me,
    Black as the pit from pole to pole,
I thank whatever gods may be
    For my unconquerable soul.

In the fell clutch of circumstance
    I have not winced nor cried aloud.
Under the bludgeonings of chance
    My head is bloody, but unbow’d.

Beyond this place of wrath and tears
    Looms but the Horror of the shade,
And yet the menace of the years
    Finds and shall find me unafraid.

It matters not how strait the gate,
    How charged with punishments the scroll,
I am the master of my fate:
    I am the captain of my soul

Et pour la traduction, c’est LA !

Le film commence à la sortie de prison de Nelson Mandela , aborde son élection à la tête de l’Afrique du Sud, pour se concentrer sur cette année qui mena les Springboks à la victoire de la coupe du monde de Rugby en 1995.

Mais surtout, et avant tout, c’est un film qui décrit un personnage exceptionnel, un humain comme il en existe peu et dont la vie et la destinée redonnent foi en l’humanité. Un homme qui, comme il le dit lui même, sait que  » forgiveness liberates the soul  » . Un homme qui sait dépasser ses considérations personnelles pour une cause supérieure qu’est l’avenir d’une nation. On perçoit, dans chacun de ses choix, dans chacune de ses décisions, qu’il est animée par une force supérieure, qu’il sait que le temps est venu de pousser deux peuples à se dépasser pour n’en former qu’un seul .

Le film illustre parfaitement la façon dont le sport, le rugby en l’occurence, lui permet d’atteindre cet objectif.

Et c’est un très beau film, un film touchant, qui prend au ventre et fait briller les yeux.

Certes on ne nous montre pas du tout la situation économique et civile du pays pendant cette période ; il est vrai aussi que le scénario pêche parfois, en particulier concernant la relation entre Mandela et sa fille, vaguement abordée .

Mais l’émotion et le dépassement de soi sont partout et chez tous les protagonistes.

Ce qui frappe, c’est cette ressemblance frappante entre ce héros qu’est Nelson Mandela, et celui qui l’interprète, Morgan Freeman. Ce même regard, celui d’un homme qui connait la paix  intérieure, dénué de toute trace de haine ou de soif de vengeance ; le regard d’un homme qui veut contribuer à rendre le monde meilleur .

sans oublier Matt Damon qui campe parfaitement François Pienaar, le capitaine de l’équipe des Springboks de l’époque, un Afrikaner prêt à se remettre en question , et qui contribue à sa façon à la réunification de deux peuples dans son pays.

Alors, croyez moi, allez voir ce film ; on en ressort énergisé et plus optimiste pour l’avenir de l’humanité.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

15 Comments

  1. 1

    Quelques semaines avant de voir le film, je m’étais renseignée pour savoir d’où venait ce fameux « Invictus » que je ne connaissais pas et j’ai été ravie de découvrir ce poème, c’est vraiment beau. J’ai été très touchée par le film moi aussi, la mise en scène est magnifique (Clint, toujours !), l’histoire est poignante et on est comme happé par le magnétisme et la personnalité extraordinaire de Mandela. Un grand film, à voir sans hésiter !

  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6

    @Le JournaldeChrys et val : allez y, ça fait du bien au moral !
    @electromenagere: c’est une pause momentanée j’éspère ! et puis, ça ne se dit pas, ça ne se fait pas, mais il y a Internet … et comme ça tu peux rester dans le coup !

  7. 7
  8. 8
  9. 9

    Je rêve d’aller voir ce film…Mais je devrais me contenter de la sortie en DVD je pense..
    Sinon, envoie moi les codes de ta bannière
    tu trouveras mon adresse mail dans mon blog en haut à droite

  10. 10
  11. 11
  12. 12
  13. 13

    @Madame Kevin : alors drop ou essai ?
    @Faustine : tu me diras ce que tu en as pensé?
    @Oum : alors DVD, ou peut-être VOD, ou encore Internet?
    @Elisa: n ele rate pas !
    @Capucine: je crois qu’il fait vraiment l’unanimité!
    @sheily:alors GO, GO, GO !

  14. 14

    J’ai du mal avec les films qui representent des gens que j’ai « connus ». Ainsi j’ai rencontre Nelson Mandela a Boston juste apres sa sortie de prison. C’est cette image que je souhaite garder meme si Morgan Freeman qui est un superbe acteur (j’adore Driving Miss Daisy) lui rend sans doute justice. Je le verrai plus tard… quand j’aurai la memoire qui flanche…

  15. 15

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>