GRAND PALAIS – MONUMENTA 2010 Christian BOLTANSKI

Je suis en colère

il devait s’agir d’émotion, de recueillement, de devoir de mémoire, de vie, de mort ….

Pour moi, le devoir de mémoire est capital,  transmettre à nos enfants pour ésperer éviter que les horreurs du passé ne se reproduisent , indispensable, et c’est la raison pour laquelle je ne peux rester neutre devant cette exposition, qui revendique les mêmes valeurs. Je sais que la Shoah est un thème difficile à aborder de front, et je comprends que les artistes qui souhaitent l’évoquer utilisent métaphores et chemins de traverse, mais dans ce cas précis …

nous sommes arrivés avec la certitude d’être pris aux tripes, transportés par l’émotion, et en guise d’émotion, nous avons trouvé ça … Du grand  » Shoah business « , celui là même que Boltanski rejète haut et fort .

En quoi consiste cette  » oeuvre  » :

à l’entrée, un mur de casiers numérotés, tel qu’on en trouve dans certains bureaux de poste

Une fois ce mur dépassé, on découvre la nef, investie par l’artiste…

des amas de vêtements multicolores, certains disposés précautionneusement au sol, et d’autres entassés pour former une pyramide géante qui donne plutôt envie de se jeter dedans et qui rappelle étonnemment les piscines remplies de balles multicolores que l’on trouve chez Ikea ; le tout forme une composition assez esthétique il est vrai, qui donne plutôt envie de prendre des photos que de se recueillir sur les victimes de l’histoire contemporaine, ou même de réfléchir à la mort, la vie, et la finalité de l’une ou de l’autre …

un vacarme assourdissant, qui, loin de faire penser aux fragiles battements d’un ou de plusieurs coeurs, envahit la tête et paralyse l’esprit.

Alors, me direz vous, une exposition , ou encore une oeuvre, puisque c’est ce dont il s’agit, qui n’atteint pas tout à fait, ou encore pas du tout son objectif et ne transmet pas le messge qu’elle est censée véhiculer, c’est un phénomène assez fréquent . Certes .

Mais, dans le cas présent, au dela de mon ressenti, c’est ce que j’ai entendu ou vu qui m’a inquietée :

c’est d’abord cette étudiante, disant doctement à l’amie qui l’accompagne :  » ça fait penser à un camp de concentration « 

et puis un des nombreux médiateurs présents qui explique que Boltanski  » se défend d’exploiter la Shoah à des fins marketing « 

et enfin, ces deux personnes, dont nous avons cru un instant qu’ils étaient des figurants faisant partie de l’oeuvre , tellement conditionnées par je ne sais quel discours obscur si souvent associé à l’art contemporain, qu’ils sont comme rentrés en transe

Alors si vous avez envie de voir un joli capharnaum coloré dans ce cadre somptueux du grand Palais, n’hésitez pas, mais si l’objet de votre visite est l’émotion, la volonté de comprendre l’humain et sa force dans des situations désespérées, votre place n’est pas là .

Allez plutôt voir, ou revoir  » La vie est belle «  , de Benigni : voilà un véritable chef d’oeuvre, qui parle de LA vie, de l’HUMAIN, et se tourne vers l’avenir avec une force digne des vraies oeuvres d’art .

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

19 Comments

  1. 1
  2. 2

    Je n’étais déjà pas super inspirée (mais curieuse quand même) par cette expo, mais là maintenant c’est sûr: ce sera sans moi !
    Et je suis totalement d’accord avec toi pour « La vie est belle », c’est un chef d’oeuvre ^^

  3. 3
  4. 4
  5. 5

    j’ai vu des photos de cette exposition sur d’autres blog et visuellement parlant, ca donne envie d’aller y faire un tour. Maintenant, je n’avais rien lu sur l’expo et sur le message (ou non message) derriere tout ca, merci pour ce point de vue.

  6. 6

    je crois que là meilleur expo et surtout pour nos enfants, c’est d’aller directement là où se sont dérouler ces tragédies… je pense qu’il n’y a pas meilleures explications même si je me doute, que ce genre d’endroit doit glacer le sang…

  7. 7

    je n’ai pas pu y aller ce midi, trop de boulot donc je ne peux pas te donner mon ressenti…
    mais je ne pense pas que tu puisses accuser Boltanski de faire du Shoah business… vu son histoire personnelle et ses installations d’artiste, il a beaucoup travaillé le sujet depuis toujours. Après tu peux ne pas être d’accord avec sa façon de voir, mais c’est avant tout un artiste qui aborde avec ses yeux d’artiste quelque chose de grave…

  8. 8

    Cette expo est du « foutage de gueule » politiquement correcte, ce n’est pas de l’art mais comme dirait J-P COFFRE le critique culinaire « C’EST DE LA MERDE » pour ressentir vraiment il vaut mieux aller sur les lieux : j’ai visité « DACHAU » un camp de concentration, j’avais 15 ans aujourd’hui encore mes sens ont mémorisé cette froidure des lieux, les pierres sont empreintes de l’horreur et du drame (aujourd’hui à 50 ans, j’y pense encore et je suis d’origine allemande, ce qui plus encore, m’interpelle)
    SHOUNA

  9. 9
  10. 10

    Honnêtement, je ne vois pas vraiment où est l’art, dans cette expo ! Mais je sais que les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas…

    Mais d’accord à 100% avec toi pour « lavie est belle », et aussi avec Mistinguett et Shouna pour l’importance d’aller « sur place », si on peut, pour se rendre compte « vraiment ».

  11. 11

    @tous : je sais que Boltanski a une histoire personnelle intimement liée à la Shoah, c’est précisément la raison pour laquelle je lui dis que ce n’est pas un sujet qui autorise toutes les « divagations artistiques « , et qu’en se laissant aller à des dérives du genre de cette mascarade, il dessert la cause qu’il souhaite défendre.

  12. 12
  13. 13
  14. 14
  15. 15

    et moi qui voulais y aller, tu m’as refroidi, je te remercie. L’art devient de plus en plus du spectacle, du business. Pour te dire, hier soir sur twitter une demoiselle a laché « cool au grand palais ya trop de sapes les filles » j’en reste sur le cul !

  16. 16
  17. 17

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>