collège culinaire – pour des restaurants de qualité

restaurants de qualité – mobiliser pour s’engager

Le collège culinaire . C’est une association de 15 chefs fondateurs auxquels sont venus s’ajouter des chefs référents.

Leur combat  : donner du sens à ce qui en manque désespérement aujourd’hui.

Parce que la France compte près de 200 000 établissements qui revendiquent le titre de « restaurants » alors que dans les fait, 75% d’entre eux sont ce que nos chefs qualifient de « commerçants restaurateurs  » utilisant des produits déjà préparés.

Alain Ducasse et Thierry Marx

Alain Ducasse et Thierry Marx

Alain Dutournier et Alain Ducasse

Alain Dutournier à gauche et Alain Ducasse à droite

Comme le dit Alain Ducasse,  » à quoi servent les grands chefs, si ce n’est à tirer ver le haut toute une profession. »

Alors ils ont décidé d’attribuer un « drapeau » de militant plutôt qu’un autre label administratif comme il en existe déjà plusieurs. Ils ont décidé de mobiliser avec eux tous ces artisans militants qui sont passionnés par la cuisine, par le travail bien fait et aussi les consommateurs militants; ceux qui veulent remettre du bon sens dans ce qui et bon, ceux qui rêvent de manger de produits frais, cuisinés sur place, pour le plaisir de tous.

Leur critère sont donc les suivants :

des produits frais, bruts, d’origine connue, transformés sur place, avec un vrai cuisinier dans la cuisine. Et, plus surprenant encore, un critère d’hospitalité, dans un lieu « habité » par des artisans passionnés.

Moi qui accorde une telle importance à l’accueil et au service, je ne peux que plébisciter et encourager !

Comment ça se passe ? Des dossiers que les restaurateurs volontaires déposent, une approche fédératrice, pour identifier des gens de talent et de  passion, partout en France, et même dan le monde, et ce dans toutes les gammes de restaurants.

Les consommateurs eux aussi s’exprimeront, sur des questions simples, permettant rapidement d’exprimer un avis, par oui ou par non , directement sur le site Internet!

J’entends déjà sarcasmes et commentaires suspicieux. Pourquoi des grands chefs étoilés, brillants business men de surcroit pour certain d’entre eux, se lanceraient-ils dans une telle démarche qui, en apparence , ne leur rapporte rien ? 

J’ai envie de croire que c’est par amour de leur métier, par souhait de préserver un métier qu’ils aiment et qui risque de se perdre, par volonté de transmission de valeurs dans cet univers ù leur légitimité n’est plus à prouver. 

Comme le fait d’ailleurs par ailleurs, et depuis des années, le chef du Mandarin Oriental, Thierry Marx, qui, jour après jour, forme, accompagne des jeunes ayant un vrai projet, se bat pour faire financer leurs formations. 

Alors je ne sais pas vous, mais moi j’y crois ! En tous cas, j’ai envie d’y croire, et d’observer d’un oeil bienveillant la démarche et ce qu’elle va devenir.

Et je vous donne rendez vous dans un des restaurants adhérents qui apparaitront bientôt sur le site de l’association.

Parce que se régaler de bons produits cuisinés maison dans une atmosphère sympathique et accueillante, ça n’a pas de prix !

Saint Honoré Mandarin Oriental

Saint Honoré Mandarin Oriental

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

3 Comments

  1. 1
  2. 2

    Le Collège culinaire de France semble avoir oublié une chose : l’exigence du « fait maison » existe déjà avec la certification Cuisineries gourmandes et le titre Maître restaurateur !

    L’association des Cuisineries œuvre depuis 1983 mais est beaucoup moins médiatisée… Plus que des restaurants, ce sont des « Cuisineries », une marque déposée à l’INPI en 1995 : « restaurant où toute la cuisine est préparée sur place à partir de produits frais régionaux par des professionnels qualifiés en salle et en cuisine ».

    Ils sont scrupuleusement suivis et contrôlés une fois par an par l’organisme certificateur Bureau Véritas Certification France.

    Les restaurants certifiés Cuisineries mènent, depuis longtemps donc, un combat quotidien pour la qualité des produits, du métier, de l’assiette avec comme engagement premier le slogan porté aux frontons de leurs établissements : « vérité, plaisir et santé de la terre à l’assiette ».

    Pour plus de détails, je vous invite à lire le communiqué des Cuisineries rédigé en réponse au Collège culinaire de France : http://cuisineriesgourmandes44.com/2013/04/09/communique-sur-la-creation-dun-label-fait-maison-dans-la-restauration/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>