La Table du huit – le brunch

La Table du 8

Ce restaurant se trouve au coeur de ce la maison des Centraliens, qui abrite désormais depuis quelques années un hôtel : La Maison des Champs Elysées.

Photo 28-08-2016 11 48 57

Le décor

La table du huit

La table du huit

Une façade haussmanienne, promesse d’un style classique et attendu, puis des portes qui s’ouvrent sur un lieu décalé et tout à fait inattendu. Alors bien sûr, on comprend mieux quand on sait que la décoration a été confiée à la Maison Martin Margiela.

On comprend mieux ce décor quasi onirique ou les meubles semblent attendre que le propriétaire des lieux vienne leur redonner vie, eux qui attendent là, recouverts de leurs blanches housses.

On comprend mieux ces murs dont les tableaux ont mystérieusement disparu, laissant seulement une trace de leur passage.

Et on comprend mieux ces tables en suspension qui sont là, et semblent attendre de mystérieux visiteurs.

Le restaurant – La table du Huit

Venons en donc au restaurant, la Table du Huit.

Des tables en suspension, mais également une jolie terrasse au décor plus traditionnel.

Pour le brunch, un joli buffet très appétissant est donc installé. Quand on arrive à l’ouverture du brunch, soit donc midi tapante, la promesse est extrêmement alléchante.

Le brunch

Le brunch de la table du Huit est donc un buffet. Il peut être accompagné d’une coupe de champagne, voire même de rosé à volonté.

Nous avons opté pour la version sobre, boissons chaudes et jus de fruits exclusivement !

Voilà donc ce que nous avons pu déguster.

En commençant par le buffet salé froid.

Mini hamburgers, mini club sandwichs, sushis. Et puis aussi une belle variété de produits de la mer : saumon fumé, crevettes, huitres.

Des salades également, version grecque, avec tomate, fêta et olives, ou version italienne et sa mozzarelle.

Un choix qui permet de se concocter des assiettes parfaites.

Après le buffet froid salé, en théorie vient le chaud.

Organisation et qualité de service

Sauf que là, je ne l’ai pas immortalisé, et pour une bonne raison, qui reflète en fait l’organisation de ce brunch.

En effet, même si ce que nous avons mangé était bon, voire très bon, j’ai fini par ne presque plus m’en rendre compte tant l’organisation et le service laissaient à désirer.

Dans le premier quart d’heure, rien à dire. Buffet garni, tasse de café vide vite débarrassée.. D’ailleurs, quand j’y pense, même la tasse d’un crème encore chaud a faillir subir le même traitement si nous ne l’avions pas retenue.

Mais c’est ensuite que le mécanisme s’est grippé pour ne plus fonctionner jusqu’à notre départ.

Tout d’abord le buffet, qui, une fois les premiers clients servis, reste vide, désespérément vide. Et puis les plateaux se remplissent à nouveaux mais ce sont les assiettes qui manquent. On voit le personnel qui s’affaire, commence à s’agiter, et quelqu’un finit par apporte une pile d’assiettes.

Et ça continue.

Le buffet chaud donc. Bien grand mot pour les trois plats proposés :

  • poulet patates sautées
  • saumon et légumes
  • oeufs brouillés lardons. Point.

D’ailleurs, l’occasion de s’étonner que pour un brunch dans un hôtel 5 étoiles les oeufs ne sont choisis par le client dans la gamme classique allant de l’omelette aux oeufs brouillés ni servis à table.

Et là aussi, les plats chauds ont disparu à une vitesse record, et, là, montre en main, il a fallu attendre 15 minutes pour qu’ils soient réapprovisionnés.

Et cela a pu donner cela.

Poulet tendre et moelleux, légumes parfaitement cuits, entre croquant et tendres aussi.

Seulement voilà. Après avoir attendu, m’être levée, une fois, puis une autre, et encore une, et constater que les plats étaient tristement vides, j’en ai perdu le goût de continuer. Et les autres convives aussi.

Et quand j’ai fini par me diriger vers les desserts, pour faire, une fois encore le même constat, j’ai pris ce qui restait, je suis retournée m’assoir, et j’ai fini l’expérience, avec un dernier espresso, par ailleurs très bon.

Alors voilà, pour ceux qui seraient curieux, quelques desserts et viennoiseries vus en arrivant.

Ceci n’est pas l’exhaustivité de la proposition initiale, mais je pensais naïvement avoir largement l’occasion de vous en montrer plus, et de goûter à tout, moi qui suis tellement gourmande.

Cela n’a pas été le cas.

Je ne m’attarderai pas sur les carafes de jus de fruits restées, elles aussi, desespérement vides.

Conclusion

Vu de notre oeil, il y avait clairement un problème d’organisation, voire même un sous dimensionnement des effectifs.  Et puis finalement, cela n’est pas au client d’apporter la solution. Je laisse cela à l’équipe de la Table de Huit.

Ce que nous avons mangé était plutôt bon, et le cadre de la terrasse plaisant en cette journée estivale.

Mais tout ceci fut finalement très décevant au vu de cette désorganisation totale.

Voilà, je vous ai tout dit, et je concluerai sur le prix de ce brunch : 54€

La Table du Huit 8 rue Jean Goujon 75008 Paris

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>