Noël version…

Noël version…

Les alternatives pour les vacances de Noël sont multiples. Les tentations diverse, et les envies variables. Magazines, publicités, catalogues en tous genres nous vendent du rêve, nous inondent d’images merveilleuses, de cadeaux, de sourires, de tables chargées de victuailles, de sourires inter génerationnels.

Noël version famille

Oui, Noël s’impose dans l’inconscient collectif comme la fête de famille par excellence. Cette fête que l’on passe tranquillement, à la maison, autour du sapin chargé de cadeaux.

Et cela même quand la maison, c’est Paris !

Il y a aussi la même, mais version « racines ». Le retour aux sources, où qu’elles soient, là où on a grandi, là où les souvenirs se bousculent dès le pas de porte passé.

Un peu version  » La vie est belle » , avec cette furieuse envie que tout aille bien, tout s’arrange, tout ce qui n’allait pas, pour laisser place à un instant parfait, comme figé dans le temps.

Mais cette fête donne aussi parfois envie de partir, voire même de fuir. Pour ne pas être confronté à ce que l’on a pas forcément. Pour fuir le spleen de ce Noël qu’on ne passe ni avec ses parents, ni même avec ses enfants, voire même seul, parce que parfois la vie joue de ces tours …

Noël version enneigée

Alors pour fuir,  il y a la version montagne, cîmes enneigées, genre carte postale. Le sapin géant qui trône sur la place du village, les flocons qui tombent à point, le jour même, et le vin chaud qui vient compléter le tout.

Et puis il y a la version ensoleillée, plutôt tropicale, ou la version simplement « loin » !

Noël version ailleurs

Parce qu’il faut l’avouer, quand le froid et m’obscurité s’abattent sur Paris, et sur notre pays, la perspective d’eaux turquoises et de ciel bleu azur est assez tentante.

Et se dire qu’il suffit de trouver un billet d’avion à prix abordable, chez un voyagiste du type Easyvoyage, et de sauter le pas, pour plonger dans un Noël rêvé, ça fait réflechir.

On peut aussi partir, mais de l’autre côté de l’océan, vers LA ville, celle où l’on ne dort jamais. Vers « la grande pomme » en somme !

L’essentiel étant de changer d’air, changer d’horizon.

Prendre l’avion, et partir….Partir, même loin ….Loin de la région du coeur ( clin d’oeil à tous les fans de Julien Clerc qui me comprendront !)

Alors, où que vous choisissiez de le passer, je vous souhaite, en avance , un très joli Noël.

Vous l’aurez compris, cet article est rédigé avec mes mots, et sur le thème de mon choix, en partenariat avec la marque

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>