La Goutte d’or – the place to be

La Goutte d’Or – une découverte

Comme un nom qui bruisse dans la ville, comme un quartier qui renait et montre qu’il gagne à être connu, la Goutte d’Or est devenu un des lieux parisiens qui font parler d’eux.

Au commencement était la rue des Gardes, et ces locaux mis à la disposition par la Mairie de Paris à des talents prêts à y créer, en embarquant avec eux, pour certains, les gens du quartier. Ainsi, Sakina M’Sa a lancé ici son atelier il y a plusieurs années maintenant, et tant d’autre lui ont emboité le pas.

Ou encore Marcia Carvalho et ses chaussettes orphelines qui reprennent vie sous de multiples formes grâce à sa seule volonté et une idée de départ si brillante… Parce que avouons le, nous avons toutes (et tous) été confrontées à ce mystère jusqu’à ce jour non résolu de l’apparition de chaussettes orphelines !

En y retournant donc, après plusieurs années j’ai pris la mesure du bouleversement qu’a subi ce quartier.

Jugez par vous même !

Un joli square pimpant, de charmantes boutiques qui donnent envie de pousser la porte. Comme par exemple SAWA shoes et ses sneakers pour lesquels j’ai simplement craqué.

La Goutte d’Or  est donc devenue un haut lieu de la mode solidaire, des bonnes adresses et des jolies surprises.

La Goutte d’Or – suivez le guide

Sur ce plan quelques unes des adresses donc, dont bon nombre rue des Gardes. Mais pas que ! SAWA shoes n’y est pas par exemple.

Ou encore cette autre marque qui fait tant parler d’elle : Maison Château Rouge.

Cette marque, dont la boutique est située rue Myrha, autre artère vitale du quartier comme on peut le constater, part du traditionnel tissus WAX pour le réinventer en style urbain. Première particularité : les tissus des tops sont achetés chez les commerçants du quartier, et chaque pièce devient ainsi quasi unique. Ils ont peut-être été achetés chez MEGA WAX…

Deuxième spécificité : la marque s’inscrit dans le projet social des « oiseaux migrateurs  » qui oeuvre au service d’une « Afrique entreprenante ». Une partie des fonds est donc reversée à l’association. Une belle marque, solidaire, qui propose de jolies pièces colorées et joyeuses aux coupes définitivement urbaines. Un autre de mes coups de coeur.

J’irai même jusqu’à dire « vivement la pluie » pour pouvoir porter un de ces cirés !

Mode, mais aussi lieux de rencontre, et restauration raisonnée.

Commençons par la cantine bio du quartier : le Myrha.

Ici, on peut manger un repas bio à un tarif défiant toute concurrence. Un plat du jour à 7€, ça ne court pas les rue.

Et de surcroit, on peut faire ses courses à l’épicerie attenante, pour faire durer le plaisir chez soi !

Et puis il y a également La Régulière.

Une librairie spécialisée livre d’image, qui accueille des expositions et des ateliers manuels. Elle dispose de surcroit d’un espace café : vous apercevez les clients attablés et plongés dans leur activité sur leur portable ? Ils ont l’air bien installés pour y rester.

Nous ne sommes pas au bout de nos découvertes dans ce quartier qui monte !

Maison Château Rouge 40 bis rue Myrha 75018 – Paris

Cantine bio – Le Myrha 18 Rue des Poissonniers, 75018 Paris

La Régulière – 43, rue Myrha 75018 Paris

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>