Bacon en toutes lettres – centre Pompidou

Dans l’exposition Bacon en toutes lettres qui a ouvert ses portes hier au centre Pompidou le parti pris est de présenter l’œuvre de l’artiste en établissant un parallèle entre entre 6 des livres de sa bibliothèque extrêmement fournie et certaines de ses œuvres. Pourtant, on y voit également ce qui a guidé toute son œuvre au fil des fractures de sa vie.

Bacon en toutes lettres - autoportrait

Bacon en toutes lettres – autoportrait

Bacon en toutes lettres – les livres choisis

Les livres choisis sont des ouvrages extraits de la bibliothèque de Francis Bacon. Poésie, littérature et philosophie ont visiblement été des sources d’inspiration, même si Bacon a toujours nié un lien direct entre ses lectures et son oeuvre. Ce sont donc 6 salles qui sont réparties tout au cours du parcours. Dans chacune d’entre elles, on peut entendre un extrait du livre présenté sur un des murs. Pour exemple, la première salle présente un extrait de L’Orestie d’Eschyle lu par Dominique Raymond. Et c’est le tryptique inspiré par l’oeuvre qui est exposé.

Dans la seconde, c’est Nietzche qui raisonne lu par Hippolyte Girardot, et ainsi, de salle en salle, on découvre desetraits de ces livre qui ont marqué le peintre.

Regards dans le miroir

De nombreux artistes se sont livrés à l’exercice de l’auto portrait. Souvent ce sont des tableaux forts, dans lesquels le peintre se livre et laisse apercevoir le regard qu’il porte sur lui même. Souvent ce sont les tableaux auxquels je suis les plus sensible, de Van Gogh à Schiele ces visages demeurent dans ma mémoire.
Francis Bacon ne faillit pas à la règle et ce sont sans doute ses portraits qui reflètent au plus profond de son âme ses tourments et ses déchirures.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On y perçoit la torture, la douleur la souffrance. L’exposition en est ponctuée de la première à la dernière salle. Pour conclure, je peux vous garantir qu’il est impossible de rester indifferent à la vue de ces oeuvres.

Bacon en toutes lettres Du 11 septembre 2019 au 20 janvier 2020
Durant les travaux l’entrée s’effectue rue Beaubourg, côté rue Saint-Merri 75004 Paris

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>