confinement Jour 6 – in extremis

Aujourd’hui, jour 6 de confinement,  j’ai eu la démonstration  qu’il est difficile de s’astreindre à un rythme auto imposé. Parce qu’il est 21h00, et je n’ai pas fait mon article désormais quotidien. Une semaine à peine, et cela devient déjà difficile. Mais je vais tenir bon !

Jour 6 - elle sera toujours là

Jour 6 – elle sera toujours là

Jour 6 – pourquoi continuer

Rien n’est plus réconfortant qu’une routine. En tous cas dans un contexte où l’inconnu est le maitre mot. Parce qu’il faut regarder la vérité en face. Personne aujourd’hui n’est capable de dire ce que nous allons vivre pendant les semaines, les mois, ni même les années à venir. Pas même les millions d’experts auto proclamés sur les réseaux sociaux ou sur les plateaux de télévision. Personne. Alors pour pouvoir croire qu’une vie normale sera encore possible après, il me faut m’astreindre à me tenir à mes décisions. Et l’une d’elles est d’écrire tous les jours dans ce journal pas si intime.

Jour 6 – premier dimanche de confinement

Aujourd’hui c’était dimanche. Pour l’instant, je parviens à différencier les jours de semaine de ceux du weekend. Pourtant, voilà maintenant longtemps que je n’ai plus d’horaires de bureau, d’activité salariée. Néanmoins semaine et weekend sont des repères inscrits dans mon inconscient, et finalement, j’espère qu’ils y resteront.

Alors je me suis levée plus tard, et puis j’ai sorti mon chien. Sans oublier de passer l’aspirateur, et de faire des selfies sous mon ciel de parapluies personnel… Mais ceux qui me suivent sur Instagram savent de quoi je parle !

A demain !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>