Si le Grand Paris vous était conté ….

Même à distance, même en vacances, mes pensées reviennent à Paris ; du haut de mes montagnes donc, et après avoir lu un spécial «  ces princes et ces rois qui ont aimé PARIS », l’idée m’est venue de vous conter un épisode de l’évolution de cette ville : » PARIS sous Napoléon III  »  . Mais voilà, allez savoir pourquoi, l’inspiration m’est venue sur un rythme de RAP ! Alors, mes lecteurs adorés, quand vous me lirez, surtout n’oubliez pas de scander, et de ponctuer de temps d’arrêt, suivis de «  YO » , parce que là est l’essentiel de ce rythme musical !

Alors, bonne lecture !

C’est l’histoire d’un roi, ou plutôt d’un empereur, qui s’appelait Napoléon, III ! YO

Et nous les parisiens, on lui doit quoi, à Napoléon III ?

On lui doit le Grand Paris, si, si !

Ce PARIS agrandi, ce Paris embelli, qu’il décida de construire avec son ami ….

Son ami le Préfet, de son état baron, le Baron Haussmann !

Alors que les choses soient claires, Haussmann a beaucoup aidé, et grandement œuvré,

Mais à l’origine du projet, était Napoléon, Napoléon III ! YO !

 

Et comment ? Et pour quoi ?

 

Napoléon fit un voyage, un voyage à London !

Paris y gagna l’idée de ses jardins, Montsouris et les Buttes Chaumont !

Il s’intéressait vraiment, oh oui vraiment, à tous ces pauvres gens

Et pour les héberger, les loger correctement

Il acheta personnellement 18000 mètres carrés de terrain

Pour les y abriter. YO !

 

Et puis il avait un tonton, qui s’appelait Napoléon !

Son tonton lui avait dit : « mon neveu sache que PARIS a besoin d’eau «  ! YO !

Amener de l’eau fraiche à tous les parisiens il entreprit,

Et puis des eaux usées , de se débarasser aussi .

Alors un superbe réseau d’égoûts il construisit !

Si beau qu’on peut le visiter encore aujourd’hui !

 

Mais surtout et avant tout, c’est à agrandir la ville et à l’aérer qu’il s’employa !

Et puis ne soyons pas naïfs, après son coup d’Etat, le 2 décembre 1851,

Il fallait se faire aimer, des parisiens !

Et quoi de mieux, avec ces grands travaux, qui lui permettraient de leur donner du boulot !

 

Paris avait alors 12 arrondissements, bien protégés et bien cernés

par le mur des Fermiers Généraux,

Autrement nommé, barrière de l’octroi.

De 12 à 20 il s’étendit, englobant ainsi entre autres communes avoisinantes,

Auteuil, Passy, Bercy, et un bout de Neuilly

Et toujours une protection, le long de l’enceinte de Thiers,  une bande de terrain ,

de séparation , vierge de construction ! YO !

 

Et puis Napoléon, il avait le goût du beau, YO : grandes avenues, perspectives et vues !

Alors quand tout fût fait, les grandes avenues percées, permettant accessoirement aux canons de passer,  et les émeutiers , facilement de poursuivre et de chasser,

 Il décida de fêter ça comme il se doit ! YO !

Vint le temps des expositions universelles, 1855 et 1867, et Paris qui rayonnait, qui étincelait.

Fier et satisfait, il ne vit pas venir ce qui arrivait

Et pourtant La Prusse était là, avec son gros canon, fièrement exposé en plein cœur de Paris ,

Ces mêmes gros canons qui bientôt gronderaient .

 

Aujourd’hui un autre dirigeant rêve de Grand Paris, Nicolas Sarkozy

Et son enceinte à lui sera d’un genre nouveau : ce sera un métro !

130 kilomètres autour de nos faubourgs :

La Défense, Roissy et puis Orly.

 

Alors mes chers amis, le nouveau Grand Paris, vous en pensez quoi ? YO !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

21 Comments

  1. 1

    J’ai vu le magazine dont tu parles,je suis provinciale et aime découvrir Paris peu à peu.Je viens de terminer Metronome de Laurent Deutsch qui raconte la création de Paris et son évolution au cours des siècles.Il fait des critiques sur certains travaux.A LIRE .

  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10

    J’ai vu le magazine dont tu parles,je suis provinciale et aime découvrir Paris peu à peu.Je viens de terminer Metronome de Laurent Deutsch qui raconte la création de Paris et son évolution au cours des siècles.Il fait des critiques sur certains travaux.A LIRE .

  11. 11
  12. 12
  13. 13
  14. 14
  15. 15
  16. 16
  17. 17
  18. 18

    épatante ! tu es absolument épatante !
    yo ! trop d’la balle ton « rap » !
    même du haut des cîmes enneigées tu penses à ton Paris… pour notre plus grand bonheur !
    moi aussi j’ai loupé le magazine des racines et des ailes de mercredi, mais j’en ai entendu beaucoup de bien !!!!
    bises

  19. 19
  20. 20

    A l’epoque de Napoleon III il y avait plus de 50 000 chevaux a Paris.
    La raison pour laquelle il n’y a pas d’arbres avenue de l’Opera est que Napoleon III craignait un attentat repete qu’il avait connu a l’Opera d’avant (la, j’ai oublie l’endroit, je pense que c’etait dans le quartier Drouot). Donc pas d’arbre y compris ou j’habite car les soldats/policiers/canons devaient arriver vite et sans ambuscade. Il parait qu’a Kabul aujourd’hui on a aussi coupe tous les arbres pour les memes raisons….

  21. 21

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>