Jour 24 – une certaine routine

Les journées s’égrènent doucement, et ce jour 24 ressemble désormais dangereusement aux précédents. Je crois que l’on peut désormais dire que je me suis installée dans une  certaine routine. S’habitue-t-on vraiment à toute situation ?

Jour 24 – ma semaine type de confinée

Si j’employais le vocabulaire Facebook pour décrire mon statut professionnel, je dirais « c’est compliqué« . Du coup, je n’ai pas de contraintes horaires, pas de visio conference ou de pont tel sur lequel me connecter. Et seulement quelques rares sollicitations extérieures. Ceci bien sur impacte grandement mon quotidien ! Alors , sans que je ne le décide vraiment, une routine s’est installée. Rassurante ou déprimante ? Trop tôt pour le dire !

Bien sur, tout commence par la promenade du chien

Et puis la séance (quasi) quotidienne de sport : abdo fessiers,  course sur le tapis de course dépoussiéré pour l’occasion.

Ensuite, direction les fourneaux. A vrai dire je fais une légère overdose ( ARRETEZ DE POSTER DE LA BOUFFE SUR TOUS VOS COMPTES INSTAGRAM !!!!) de recettes partagées sur les réseaux sociaux en quantité que je qualifierais d’indécente…Mais cela ne m’empêche pas de cuisiner. On peut même dire que je le fais bien plus qu’habituellement. Le défi : faire bon et varié, sain aussi bien sur, sans avoir à faire des courses plus qu’une fois par semaine !

Les courses, on en parle ? Dans mon esprit, partir faire mes courses alimentaires est devenu une corvée, plus même, une mission commando.

Cette image date du début du confinement, ce qui explique la doudoune. Mais le reste est toujours d’actualité : caddie personnel, gants, masques, et même lingettes désinfectantes. Ensuite, il y a la file d’attente. D’abord dehors (en moyenne 30/40 minutes au Monoprix de l’avenue d’Italie). Puis, à l’intérieur, ne pas toucher directement les poignées, éviter les autres clients dans les allées… Bref, loin de la partie de plaisir !

Pour la dimension intellectuelle, il y a les heures d’écriture bien sur. Et puis d’éventuels réflexions sur de nouveaux projets. Mais j’avoue que je n’ai pas toujours l’énergie pour cet aspect là.

Lecture, séries ( parfois 1, parfois 2…saisons ou épisodes!)  quelques coups de fil, beaucoup, longs. On a tellement de choses à se dire soudain, alors que l’on ne voit plus personne ! En fait, dans certains cas, les liens se reserrent même.

Et puis encore une promenade pour le chien…

Bien sur, il faut se tenir informé. Et puis il y a l’apéro balcon, ou l’apéro skype, avant d’applaudir à 20h00.

Diner, et finalement, la journée est passée...

Et vous, votre routine ? Ou bien êtes vous capable de réinventer votre journée jour après jour ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

4 Comments

  1. 1

    J’ai d’abord fuit les réseaux sociaux depuis le début du confinement pour ne pas subir ce que je n’avais pas envie de voir. Je regarde peu les infos, juste ce qu’il faut pour me tenir informée de la situation.
    Je fais mes courses tous les 10 jours. Et pour le pain, on se relaie avec les voisines.
    Pour le reste, j’alterne mes activités pour que mes journées ne se ressemblent pas : lecture (livres, magazines et blogs des copines), tricot, broderie, écriture, ménage, pilates et bien sur séries télé mon défi : faire au moins 1 activité par jour et le reste de la journée je m’autorise un peu de fainéantise, voire même une longue sieste. Et puis au milieu de tout ça, les appels à la famille et les apéros visio du samedi avec les copines voilà ma routine. J’avoue que loin des RS, c’est bien moins anxiogène.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>