Buren, tout en rondeurs – Monumenta 2012 au Grand Palais

Scoop … !

Buren, mondialement connu pour ses lignes et colonnes en tous genres, a laissé les courbes et rondeurs du Grand Palais l’envahir !

Bien sur, sa signature tout en verticalité est bien présente puisque c’est une forêt de colonnes qui accueille le visiteur, mais il suffit de lever le nez pour plonger dans les ronds et courbes dont la douceur géométrique est tonifiée par un festival de couleurs aussi vives que joyeuses.

Il sculpte la lumière, la projette au sol, créant ainsi une oeuvre vivante, unique pour chaque visiteur.

Tout d’abord, on pénètre dans le Grand Palais par une entrée de côté, faisant ainsi face à un tunnel qui laisse deviner la lumière et la couleur au bout du parcours !

On pénètre dans une mer de courbes toutes en couleurs, ne permettant d’apercevoir la somptueuse structure qu’au travers de ces halos de lumière.

quand enfin l’on se retrouve au centre de la verrière, ce sont les reflets qui prennent le dessus : un jeu de miroirs au sol, qui vous aspirent en leur centre si vous avez l’audace de vous pencher : est ce leur reflet ou le vide qui vous attirera ? seul Narcisse a la réponse!

Buren est là ! Il parle de son oeuvre :

 » je n’aurai pas peur de dire que tout ce que je fais est expérimental « 

Une chose est certaine :la visite de Monumenta 2012 est une véritable expérience pour le visiteur . L’oeuvre s’intègre à la structure qui l’accueille, la valorise, la magnifie.

Alors j’applaudis des deux mains !

Seul bémol : la dimension sonore que j’ai à peine identifiée et absolument pas comprise : une énumération de chiffres et de lettres que j’ai pris pour des test micro … Mais je dois l’avouer : je suis une visuelle !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi...

21 Comments

  1. 1
  2. 3
  3. 5

    Je compte m’y rendre en juin, juste avant la fin. Merci pour cette mise en bouche.
    Le texte lu en 37 langues m’intrigue d’autant plus si tu dis qu’il n’est pas très identifiable.

  4. 6
    • 7

      pour tout te dire, c’était le vernissage pour la presse 😉 Et une copine m’a même dit qu’on me voyait dans les quelques images tournées par TF1 à l’occasion dans le journal d’hier ! C’est superbe : cette lumière, ces couleurs …!

  5. 9
    • 10

      de la couleur, de la lumière, du mouvement : difficile d’être déçu par l’expérience ! D’un point de vue artistique, là, les avis divergent : est ce de l’art, est une performance dans un lieu hors du commun … ? Je ne saurai dire, et à vrai dire, peu importe 😉

  6. 11
  7. 14

    J’aime bien Buren, on a depuis quelques décennies un artiste officiel bien propre sur lui qui ne fait pas mal à la tête. Ce n’est pas désagréable, c’est comme manger des smarties. Quelques photos et hop on quitte le lieu… qu’en reste-t-il 2 heures plus tard?

  8. 16

    Daniel Buren a raison quand il dit qu’il n’a aucune idée des réactions du public. Qu’il se rassure, je n’ai eu aucune réaction à part la vague impression de m’être fait arnaquer avec l’entrée à 5 euros…

  9. 17
  10. 19

    magnifique cette exposition ,bel article
    des petits bémols, celui dont vous parlez on n’entend pas le son et il fait très chaud
    voir SVP ma chronique sur mon site
    A bientôt,
    JA

  11. Pingback: The Parisienne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs requis *

Vous pouvez utiliser les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>